Crème de la Loire.
Actualisé

Crème de la Loire.

D'aussi loin qu'il m'en souvienne, le Crémant de la Loire a toujours été l'une des boissons favorites de ma mère.

Lorsque j'étais petite, j'ai toujours trouvé très drôle que cette "crème-là" pétille et puisse se boire. Maintenant que j'en sais un peu plus, je partage la prédilection maternelle. Surtout avec une salade de fruits, avec plein de fraises des bois.

Ce vin n'est pourtant pas très facile à produire: seules les récoltes manuelles sont autorisées et seuls 100 litres de moût peuvent être produits à partir de 150 kilos de raisins qui ont trouvé grâce aux yeux des vendangeurs.

Bouvet-Ladubay relève le challenge avec brio.

Cette maison fut créée par Etienne Bouvet en 1851. Après avoir épousé la fille du boulanger, Mademoiselle Ladubay, il acheta des kilomètres de caves voûtées jadis creusées par des moines qui se servirent du tuf pour construire l'abbaye "La Belle d'Anjou". Ce sont ces caves qui accueillent aujourd'hui les vins de la maison Bouvet-Ladubay.

Le fin perlage du Crémant de Loire Excellence de Bouvet-Ladubay titille le nez avec des parfums de coings et de poires, nichés dans une belle robe jaune citron. En bouche: une mousse de brioches nappées de miel et garnies de petits morceaux d'ananas.

Donc: une crème liquide. La petite fille que j'étais le savait bien!

Ton opinion