Neuchâtel: Crêpage de chignons et morsures en série au club

Publié

NeuchâtelCrêpage de chignons et morsures en série au club

Une bagarre a opposé deux femmes au cœur de la nuit, en boîte. Plus tard, un autre clan en est venu aux mains.

par
Francesco Brienza
Keystone

«Ma mère s'est fait mordre huit fois au bras, à l'oreille et à un doigt. Elle présente des hématomes et des plaies, mais ça aurait pu être plus grave!» Une dispute démarrée dans les toilettes d'une boîte a fini aux urgences pour une clubbeuse neuchâteloise, dans la nuit de samedi à dimanche. Choquée par les méthodes de sa rivale, elle a déposé plainte hier et revient sur les raisons de l'altercation. «Je voulais aller aux WC. Je suis tombée sur une femme qui n'avait pas fermé à clef, et qui mettait des plombes à sortir», explique-t-elle.

Rapidement, le ton monte. Insultes et menaces fusent, jusqu'aux fameuses morsures. Les forces de l'ordre ont dû intervenir. Trop tard: l'auteure des morsures avait déjà pris la fuite. «Nous allons entendre les protagonistes cette semaine», explique un porte-parole de la police neuchâteloise.

Au moment des faits, l'alcool semble avoir joué un rôle important. Une rumeur évoque aussi d'autres morsures, commises par la même personne quelques instants plus tôt.

La police aura été bien occupée cette nuit-là puisqu'un peu plus tard, une deuxième bagarre a éclaté devant un autre établissement de la ville. Selon la radio locale RTN, un gros dispositif a cette fois été déployé. La baston impliquait des hommes et ils étaient en plus grand nombre. Elle n'a toutefois pas fait de gros blessés. «Cette nuit a été un peu plus chaude que d'habitude, conclut le porte-parole en souriant. Il y a aussi des soirées sans bagarre!»

Ton opinion