Genève: Cressy: Deux nouvelles classes en quarantaine
Publié

GenèveCressy: Deux nouvelles classes en quarantaine

La propagation du Covid-19 touche d’autres groupes d’écoliers, renvoyés chez eux jusqu’au 5 février. L’Etat veut endiguer une flambée.

par
Maria Pineiro
Plusieurs enfants, porteurs du Covid-19,  ont amené les autorités à mettre trois classes en quarantaine.
Ecole de Cressy

Plusieurs enfants, porteurs du Covid-19, ont amené les autorités à mettre trois classes en quarantaine.

Lucien Fortunati/Tamedia

Après une première classe dimanche soir, les parents d’élèves de l’école primaire de Cressy, à Confignon (GE), ont reçu un deuxième courrier mardi les informant de la mise en quarantaine de deux nouvelles classes. Ces enfants devront rester à la maison jusqu’au 5 février. Le Département de la santé a confirmé cette information jeudi. Cette décision a été prise à cause de «la survenue de plusieurs nouveaux cas dans deux autres classes», a précisé Laurent Paoliello, porte-parole.

Il n’est pas avéré que les contaminations entre enfants ont eu lieu dans le cadre scolaire, puisque des contacts hors de l’école ont été identifiés entre élèves malades. Le département a estimé faire face à une situation de «haute transmissibilité». Pour Laurent Paoliello, «nous devons endiguer la flambée le plus possible, réduire le risque de nouvelles contaminations en chaîne». Il est recommandé aux parents de faire tester leurs enfants au cinquième jour après dernier contact avéré avec le malade, ceci afin «d’identifier plus rapidement la propagation virale».

Elèves absents

Une maman d'élève de Cressy nous a indiqué ne plus envoyer sa fille à l'école depuis mardi après-midi. «Récemment opérée, je suis à risque, raconte-t-elle. J'ai peur que mon enfant me contamine s'il devait être infecté par un camarade.» Or, poursuit-elle, «l'infirmière scolaire m'a appelée pour me dire que je devais envoyer ma fille en classe, qu'il suffisait qu'elle se lave les mains et change d'habits à son retour. On m'a également expliqué qu'il fallait qu'elle porte un masque à la maison et qu'elle mange seule. C'est hors de question!» Les départements de l'instruction publique et de la santé expliquent que «les absences non justifiées sont soumises au règlement scolaire habituel. Le Service santé et jeunesse renseigne les situations particulières selon les principes édictés par le Service du médecin cantonal». Vendredi, Aglaé Tardin, la médecin cantonale a indiqué qu’il n’était pas indiqué aux parents d’isoler leurs enfants au sein du foyer familia. «Nous nous devons de respecter les droits et les besoins des enfants.»

Pour l’heure, le Département de la santé n’a pas souhaité s’exprimer sur la possibilité de procéder à des tests de masse au sein de l’école, voire du quartier. Ce point devrait être traité vendredi, lors du point presse sanitaire.

Ton opinion

105 commentaires