Actualisé

ROMANZO CRIMINALECrimes mafieux à la sauce italienne

Durant l'âge d'or des Brigades rouges, voici l'Italie des années de plomb racontée du point de vue d'une bande de criminels romains.

Rome, dans les années 1960. Trois jeunes délinquants font peu à peu régner leur loi sur la capitale italienne. Il y a le Libanais, Freddo et Dandy. Ils enlèvent un riche entrepreneur et l'assassinent. L'argent de la rançon, ils décident de l'investir dans le trafic d'héroïne. Allié à la Mafia, le trio prend vite le contrôle de ce business. Et gagne en échange de quelques services la protection de certains fonctionnaires. S'ajoutent un commissaire fonceur et une magnifique prostituée interprétée par la française Anna Mouglalis.

Romanzo Criminale s'inscrit au meilleur niveau du cinéma de genre italien. Il rappelle par son scénario la dimension historique de «Nos meilleures années» (Tullio Giordano, 2003), autre grand succès. Michele Placido rend tout à tour hommage à Pasolini, à Sergio Leone et à la mise en scène de Scorsese. Son style brut et réaliste s'accorde avec la violence de son sujet. Il filme au plus près ses acteurs, utilisant gros plans et cadrages forcés, et rapproche ainsi le spectateur de ce trio mafieux. Ce long métrage se révèle dur et sombre, bien loin de la mythique «Dolce Vita» et de ses clichés.

Elsa Duperray

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!