Actualisé 24.09.2019 à 07:17

Netflix

«Criminal», un huis clos qui met la pression

Quatre réalisateurs européens ont collaboré à une nouvelle série policière avec des stars en guests. Elle promet des enquêtes haletantes.

de
lja

Netflix propose une nouvelle série policière qui sort des sentiers battus. Les 12 épisodes de «Criminal», réalisés par quatre cinéastes venant de France, d'Espagne, du Royaume-Uni et d'Allemagne, se concentrent uniquement sur les interrogatoires des suspects et la tension qui en émane. Dans les trois épisodes de «Criminal»: France», réalisé par le Suisse Frédéric Mermoud, qui a déjà oeuvré pour les séries «Engrenages» et «Les Revenants», des acteurs célèbres jouent des rôles éprouvants: Sara Giraudeau dans la peau de la copine d'une victime de l'attentat du Bataclan, Nathalie Baye incarnant une dirigeante d'entreprise, dont l'un de ses ouvriers a été retrouvé mort sur l'un de ses chantiers, et Jérémie Rénier qui joue un directeur commercial soupçonné de meurtre.

Depuis sa mise en ligne sur Netflix, le 20 septembre 2019, le feuilleton a reçu un accueil positif de la part de la presse spécialisée. «Dans l'ensemble, le pari est réussi pour «Criminal» grâce à une écriture soignée tant au niveau des cas traités que des dialogues entre les suspects et les enquêteurs», peut-on lire sur Allociné. Pour le magazine «Première», qui trouve cette série «captivante et brillamment incarnée», chaque histoire, écrite comme une nouvelle, est «efficace et rythmée» et évoque «des thèmes passionnants aussi divers que l'attentat du Bataclan, la pédophilie, les agressions homophobes ou le trafic de migrants.»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!