06.06.2019 à 08:04

Conduite

Crises et pleurs d'enfants très perturbants

Quand les petits chahutent à l'arrière de la voiture, les parents peinent à rester concentrés sur la route. Les disputes sont ce qu'ils détestent le plus.

de
jfz
Caprices, coups de pied, disputes: les parents avouent avoir de la peine à rester concentrés au volant.

Caprices, coups de pied, disputes: les parents avouent avoir de la peine à rester concentrés au volant.

DR/Nissan

Les enfants en voiture, c'est souvent la galère, selon une enquête de la marque Nissan réalisée auprès de 1000 parents en Europe. Six sur dix avouent avoir du mal à se concentrer sur leur conduite lorsque leur progéniture s'agite derrière eux. Au point de quitter la route des yeux, voire de lâcher le volant.

C'est d'autant plus gênant qu'ils passent en moyenne 2h51 par semaine en voiture avec leurs enfants. Les disputes sont ce que les parents supportent le moins (72%), devant les pleurs ou les caprices (66%), les coups de pied donnés dans les sièges avant (62%), le fait de se détacher (43%) ou les jets de jouets (39%).

Quand ces situations éclatent, les mamans ont davantage de mal que les papas à le supporter (67% contre 57%). De même, elles cèdent plus volontiers leur place au volant que les hommes quand les petits se mettent à chahuter (24% contre 12%).

Pire qu'au supermarché ou à table

Les parents ont aussi été 19% à trouver que c'est en voiture que leurs enfants se comportent le plus mal, et non au supermarché (16%) ni à table (11%) ni même au moment de s'habiller pour aller à l'école (8%).

Et beaucoup des parents reconnaissent chercher des solutions pour désamorcer ces situations conflictuelles, soit en chantant des chansons avec leurs enfants, soit en espérant que des jouets suffiront à les occuper, soit en les laissant utiliser une tablette ou un smartphone, soit en ayant recours aux friandises.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!