Actualisé 13.02.2009 à 11:08

La boulette

Croyant se rendre au Costa Rica, elle atterrit à Porto Rico

Une Anglaise avait prévu trois semaines de vacances sous le soleil du Costa Rica, mais son agence de voyage a fait une erreur. Elle atterrit du coup à Porto Rico!

Samantha Lazzaris, 33 ans, voulait faire le voyage de sa vie au Costa Rica, pays connu pour ses forêts tropicales, ses plages et ses volcans. Mais elle a atterri dans les Caraïbes à quelques 2000 km de sa destination initiale.

Le voyage entamé le 16 janvier dernier se déroulait normalement jusqu'à l'aéroport JFK de New York. C'est là que l'erreur a été commise. Pensant prendre son vol de correspondance à destination du Costa Rica, la jeune femme avait en réalité pris celui pour Porto Rico.

Faux codes d'enregistrement à l'origine de la faute

Samantha originaire de Bristol en Angleterre n'a pas réalisé l'erreur à sa descente de l'avion. C'est sur le chemin pour l'hôtel qu'elle a appris la mauvaise nouvelle. «J'ai demandé au chauffeur de taxi de m'emmener à l'hôtel que j'avais réservé. Il avait l'air étonné, puis il s'est mis à rire.», a-t-elle expliqué aux médias britanniques. «Ce n'est pas le Costa Rica, ici c'est Puerto Rico m'a-t-il dit».

Cette petite escapade par les Caraïbes a coûté à Samantha 900 euros (1'350 francs). Sans compter qu'elle a dû prendre trois vols différents pour se rendre au Costa Rica depuis Puerto Rico, ce qui lui a fait perdre quatre jours de vacances.

Cette malheureuse faute vient de l'agence de voyage Thomas Cook. Elle avait utilisé le code d'enregistrement pour les vols destinés à San Juan (SJO), la capitale de Porto Rico, à la place de celui pour San Jose (SJU), la capitale du Costa Rica. Une seule lettre change entre les deux codes, ce qui pourrait expliquer la méprise faite par l'agence.

Responsabilité des voyageurs

La société a expliqué qu'il incombait aux passagers de vérifier les destinations écrites sur leurs billets et qu'une enquête allait être ouverte.

Mais avant de savoir quelles seraient les résultats, un porte-parole de l'entreprise a fait savoir que Thomas Cook avait présenté ses excuses à Mme Lazzaris. Il a annoncé que ses vols supplémentaires lui seraient remboursés, ainsi que ses nuits d'hôtel perdues et ses frais à venir.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!