Tennis: Cruelle désillusion pour Stan Wawrinka

Actualisé

TennisCruelle désillusion pour Stan Wawrinka

Mené 2 sets 0 par le Hongrois Marton Fucsovics (ATP 55), le Vaudois s’est accroché avant de s’incliner au super tie-break de la 5e manche 5-7 1-6 6-4 6-2 6-7 (9/11) au 2e tour de l’Open d’Australie.

par
Jérémy Santallo
Stan Wawrinka est passé par tous les sentiments mercredi.

Stan Wawrinka est passé par tous les sentiments mercredi.

AFP

Apparu serein tout au long de son entrée en lice lundi, Stan Wawrinka a longtemps cherché le bon tempo dans la chaleur - il faisait 26 degrés à midi - de la John Cain Arena. Pas assez rapide sur les jambes, le Vaudois a pris le mur Marton Fucsovics, en état de grâce dès les premiers échanges, de plein fouet. Mené 4-2, il est revenu à 5-5 avant de connaître un trou d’air à la fin d’un premier set (5-7) où il comptait déjà 14 fautes directes.

Le triple vainqueur en Grand Chelem a alors commencé une longue traversée du désert. Breaké après quatre fautes directes dès le début de la deuxième manche, il a perdu six jeux de suite en se débarrassant des balles les unes après les autres. Les jambes dans le coton, la goutte au front, «Stan The Man» n’a été que l’ombre de lui-même. Et on était alors pas très loin de penser qu’il était déjà arrivé au bout de sa route à l’Open d’Australie.

Sursaut d’orgueil

Mais c’est mal connaître le champion. Plus patient, cherchant la meilleure zone possible dans ses attaques tout en gardant une certaine sécurité, Stan Wawrinka n’a pas abdiqué. Il a lâché son premier ace de la rencontre au milieu du troisième set et a commencé enfin à distiller ses fameux revers dont il a le secret. Marton Fucsovics l’a aussi aidé en caviardant deux retours sur deuxième balle sur trois balles de débreak à 3-4.

Le set de l’espoir en poche, le diesel de St-Barthélémy a enclenché la seconde dans la quatrième manche pour forcer au pas de charge un set décisif. Jamais tranquille dans celui-ci sur ses mises en jeu, il s’est retrouvé proche de la sortie au moment où Marton Fucsovics a servi pour le gain du match à 4-5. Mais un smash galvaudé a offert deux balles de débreak vraiment inespérées à l’homme aux 16 titres ATP, qui n’a pas laissé passer l’aubaine.

Trois balles de match…

Après quatre heures de jeu, les deux joueurs ont fini leur combat au super tie-break, dans lequel Wawrinka a mené 6-1. Le Hongrois, campé deux mètres derrière sa ligne de fond et sans aucune velléité offensive, a toutefois eu le mérite de s’accrocher. A 9-6, le Lausannois a eu trois balles de match dont la dernière sur son service. Mais il a commis sa 73e erreur directe en coup droit… Deux points plus tard, c’est son adversaire qui s’est écroulé au sol de bonheur.

Ton opinion

69 commentaires