Cuba critique les Etats-Unis
Actualisé

Cuba critique les Etats-Unis

Fidel Castro a fait le lien lundi entre une tentative avortée de détournement aérien et la décision de la justice américaine de libérer un militant anti-castriste et ex-agent de la CIA âgé de 79 ans.

Pour Castro, les soldats cubains déserteurs ont été encouragés dans leur geste par la gestion laxiste de Washington de la violence contre Cuba. Dans la dernière déclaration en date des cinq qui ont été rendues publiques au cours des dernières semaines, le Lider maximo convalescent de 80 ans voit la tentative de détournement d'un avion cubain à destination des Etats-Unis par des soldats, qui ont tué un officier, comme «une conséquence de la libération du monstre du terrorisme».

«L'impunité et les et les bénéfices matériels promis depuis près d'un demi-siècle pour toute action violente contre incitent ces actes», souligné le communiqué. «Depuis de nombreux, rien de similaire ne s'était produit. Il a fallu la libération stupéfiante d'un terroriste connu et la mort a à nouveau frappé chez nous».

Cuba proteste depuis des semaines contre la décision d'un juge américain d'avoir fait Luis Posada Carriles en attendant qu'il soit jugé pour immigration illégale à Miami. Sa comparution est prévue pour vendredi.

Posada a été libéré da sa prison du Nouveau-Mexique après avoir payé une caution et a rejoint la maison de sa femme à Miami le 19 avril dernier. Il a dû payer une caution de 250.000 dollars (184.000 euros) et sa femme, sa fille et son fils ont versé 100.000 dollars (74.000 euros) pour assurer sa libération.

Posada est réclamé par les autorités de son pays natal, Cuba, et par celles du Venezuela où il est accusé d'avoir préparé un attentat contre un avion de ligne cubain en 1976. Soixante-treize personnes avaient péri dans l'explosion.

Un juge a décidé que le suspect ne devait pas être extradé vers ces deux pays parce qu'il risquerait d'y être torturé. (ap)

Ton opinion