Cuba: Cuba dénonce son statut d'Etat terroriste
Actualisé

CubaCuba dénonce son statut d'Etat terroriste

Les autorités cubaines ont dénoncé la décision des Etats-Unis de maintenir Cuba sur la liste du département d'Etat des pays soutenant le terrorisme, aux côtés de l'Iran, de la Syrie et du Soudan.

Les autorités cubaines ont dénoncé «énergiquement» la décision «arbitraire et unilatérale» des Etats-Unis de maintenir Cuba sur la liste du département d'Etat des pays soutenant le terrorisme, aux côtés de l'Iran, de la Syrie et du Soudan.

«Le territoire de Cuba n'a jamais été et ne sera jamais utilisé pour donner refuge à des terroristes de n'importe quelle origine, ni pour organiser, planifier ou perpétrer des actes de terrorisme contre n'importe quel pays du monde, y compris les Etats-Unis», affirme un communiqué du ministère cubain des Affaires étrangères publié vendredi par les médias locaux.

«Le gouvernement cubain rejette et condamne sans équivoque tout acte de terrorisme», ajoute le texte en réponse à l'annonce jeudi par Washington du maintien de l'île sur cette liste, qui lui interdit notamment tout recours aux institutions financières internationales.

«L'unique objectif de cette lamentable décision est de tenter de justifier le maintien du blocus (l'embargo américain en vigueur depuis 1962), une politique qui a échoué et que le monde entier condamne», poursuit le ministère.

Les Etats-Unis comme refuge

Selon Washington, Cuba, inclus sur cette liste depuis 1982, a donné refuge à des fugitifs recherchés par la justice américaine, abrite «environ deux douzaines» de membres de l'organisation séparatiste basque ETA et des représentants de la guérilla colombienne des Farc, qui mènent depuis novembre à La Havane des négociations de paix avec le gouvernement colombien.

«Cette décision éhontée a été prise (par Washington) au mépris délibéré de la vérité et dans l'ignorance d'un ample consensus de nombreux secteurs de la société américaine et de la communauté internationale pour qu'il soit mis fin à cette injustice», affirme le ministère.

«Au contraire, ce sont les Etats-Unis qui utilisent le terrorisme d'Etat comme arme contre des pays qui défient leurs intérêts, provoquant des morts dans la population civile», poursuit le communiqué en affirmant que les Etats-Unis constituent également «le refuge historique de terroristes et assassins reconnus d'origine cubaine».

jhd/mr (afp)

Ton opinion