Finales de la Coupe du monde: Cuche, Défago et Cie dans le schuss final
Actualisé

Finales de la Coupe du mondeCuche, Défago et Cie dans le schuss final

De mercredi à dimanche, les meilleurs skieurs du cirque blanc en découdront à Are (Su). Avec, dans leur viseur, l'obtention d'un ou plusieurs globes de cristal. Des courses à suivre en direct sur 20 minutes online.

En quatre épreuves, trois globes pourraient mathématiquement tomber dans l'escarcelle des Suisses. Didier Cuche est en lice pour le titre en géant et, dans une moindre mesure, au général. Didier Défago se battra pour le globe de cristal du super-G.

Le faux pas de Bormio de l'an dernier a servi de leçon. Didier Cuche avait manqué le globe de super-G pour un rien, la faute à une course trop prudente. Le Neuchâtelois skie sereinement après ses deux médailles récoltées aux Championnats du monde de Val d'Isère et saura ne pas rater le coche, en géant cette fois. Avec 52 points d'avance sur l'Autrichien Benjamin Raich et 73 sur l'Américain Ted Ligety, Cuche a toutes les cartes en main pour bien faire vendredi dès 10h00 (2e manche 12h30).

Toujours dans le top 6 cette saison à l'exception d'une 11e place à Adelboden, le Neuchâtelois est le skieur le plus régulier de la discipline. Contrairement à Raich et à Ligety, il n'a jamais connu l'élimination. Fort d'une victoire à Sestrières, et de deux 2es places (Sölden et Kranjska Gora) Cuche aura les faveurs de la cote. Le dernier skieur helvétique titré en géant reste Michael von Grünigen en 2003.

Svindal en favori

Au général, Cuche a fait une mauvaise opération à Kvitfjell (No). Les deux descentes qui devaient logiquement permettre au Neuchâtelois de faire fondre l'avance des leaders Ivica Kostelic (Cro) et Benjamin Raich (Aut) de manière significative se sont révélées inefficaces (13e et 15e). De plus, le super-G annulé de dimanche n'a pas arrangé la situation. En conséquence, le champion du monde du super-G compte 74 points de retard sur la tête du général avant les quatres courses d'Are. Mais le Vaudruzien possède deux avantages sur le Croate et l'Autrichien.

Premièrement, Cuche peut gagner dans trois disciplines, descente, super-G et géant. Deuxièmement, le protégé de Patrice Morisod peut se targuer d'entretenir avec Are une relation particulière. D'une part, c'est sur les pentes suédoises qu'il avait glané sa première breloque lors de Mondiaux (le bronze en géant en 2007). D'autre part, Cuche avait rappelé dans le film «Le Doute» - retraçant son retour au sommet après sa grave blessure d'Adelboden en 2005 - que les courses dans la station scandinave lors des finales 2006 avaient constitué un déclic décisif. L'impulsion originelle qui allait propulser le Neuchâtelois vers ses globes de descente et ses médailles mondiales.

Le plus sérieux contradicteur de Didier Cuche se nomme Aksel Lund Svindal. Le Norvégien, 3e à 8 points du duo Raich-Kostelic semble le mieux armé pour conquérir son deuxième titre au général de la Coupe du monde. Le skieur de Kjeller s'était déjà imposé en 2007, enlevant la même année deux médailles mondiales (descente et géant), à Are déjà.

Défago pour un premier globe

En super-G, Didier Défago devra cravacher ferme dans une course qui se présente comme la plus serrée chez les messieurs (jeudi dès 09h30). L'homme à battre s'appelle Hermann Maier. Cinq globes de super-G, quatre au général, trois en géant et deux en descente, le palmarès d' «Herminator» ne demande qu'a s'étendre encore. Svindal, qui compte 19 points de retard, et Défago (21 points de retard) tenteront de faire mieux que la légende du ski autrichien.

Le Morginois, vainqueur cette saison des descentes mythiques de Wengen et de Kitzbühel, pourrait ainsi remporter le premier titre de sa carrière et rendre à la Suisse le globe de super-G qui la fuit depuis le sacre de Paul Accola en 1992. Il faudra impérativement qu'il termine devant Maier et Svindal à Are. En fêtant la quatrième victoire de sa carrière, le Valaisan ferait un pas de (super-)géant vers son premier trophée.

(si)

Le programme

Lundi: 1er entraînement de la descente dames (10h00)

Mardi: 1er entraînement de la descente messieurs (09h30). 2e entraînement de la descente dames (12h30)

Mercredi: Descente messieurs (09h30). Descente dames (12h30)

Jeudi: super-G messieurs (09h30). Super-G dames (12h30).

Vendredi: Slalom dames (09h00/11h30). Géant messieurs (10h00/12h30).

Samedi: slalom messieurs (09h00/11h30). Géant dames (10h00/12h30).

Dimanche: trophée des Nations (09h00 manches 1 à 4/12h00 manches 5 à 8).

Ton opinion