Actualisé 29.01.2011 à 16:42

Ski alpin - Coupe du monde

Cuche survole la descente de Chamonix

Une semaine après son triomphe à Kitzbühel (Aut), le Neuchâtelois a remis ça à Chamonix (Fr) en écrasant la concurrence. Revivez sa course en vidéo.

Alors que tous les autres cadors ont échoué face au chrono de Dominik Paris (dossard no 1), Cuche est parvenu à reléguer le jeune Italien à 67 centièmes. Ses principaux rivaux autrichiens Klaus Kröll (3e à 0''88) et Michael Walchhofer (5e à 1''01) n'ont également pu que constater la supériorité du skieur du Val-de-Ruz.

Depuis qu'il a été privé de succès pour quatorze malheureux centièmes par Kröll à Wengen, Cuche skie sur une autre planète. A Kitzbühel, déjà, il y avait lui et les autres (Bode Miller, deuxième, pointait à 0''98). L'athlète des Bugnenets a récidivé samedi avec maestria sur la «Verte» des Houches. C'est la première fois qu'il s'impose ici, après avoir terminé deuxième en 2008.

Pourtant, on pensait l'affaire bouclée quand Paris, avec son dossard numéro 1, améliorait son temps du premier entraînement de près de six secondes. Kröll et Michael Walchhofer (5e), les principaux adversaires de Cuche au classement de la spécialité, avaient buté sur le chrono de l'Italien du Sud-Tyrol. Mais le Neuchâtelois a simplement réussi la course parfaite.

«A la limite»

«Je ne me voyais pas améliorer autant mon temps du dernier test comme l'a fait Paris. Je savais que ce serait très difficile d'aller le chercher. Je pense avoir réalisé une très bonne manche, car je ne me suis pas écarté de plus d'un mètre de la ligne idéale», a souri le skieur du Val-de-Ruz. Après sa démonstration sur la «Streif» une semaine auparavant et son récital chamoniard, Cuche semble approcher de la plus grande forme de sa carrière et ce, à quelques mois d'un éventuel départ à la retraite...

«Là je suis à la limite en terme d'engagement et il ne faut pas que j'exagère. C'est sûr qu'une victoire à Kitzbühel, ça permet de se sentir libéré. On se sent toujours plus fort et toujours plus sûr de soi. Avec une telle confiance, on réfléchit moins aux trajectoires et quand on y va, ce n'est pas avec le dos de la cuillère. Quand ça passe, ça va vite», a analysé le Suisse.

Comme Russi

Avec ce neuvième triomphe en descente (le seizième toutes disciplines confondues), le skieur des Bugnenets est devenu l'égal de Bernhard Russi dans les livres d'histoire et ne pointe plus qu'à un succès du légendaire Pirmin Zurbriggen. Il compte désormais 397 unités à son compteur personnel cette saison en descente. C'est 65 de mieux que Walchhofer et 94 de bonus par rapport à Silvan Zurbriggen (16e en Haute-Savoie). «Tout va s'enchaîner très vite avec les Mondiaux, mais je défendrai ensuite ce dossard rouge», a lâché celui qui s'est également emparé de la deuxième position au classement général.

Le week-end du Kandahar a fait un autre heureux: Beat Feuz. Avec son septième rang final, le triple champion du monde junior en 2007 a satisfait in extremis les critères de qualification pour les championnats du monde de Garmisch-Partenkirschen (8-20 février). «Je suis très heureux. Mais il n'est pas certain que je puisse participer à la descente ! On est cinq ou six Suisses (réd: 5 en réalité) à avoir rempli les critères de qualification», a-t-il tempéré.

Logiquement, Cuche, Zurbriggen et Carlo Janka seront alignés en descente à Garmisch. Pour la quatrième place de départ, Feuz devrait disputer une qualification interne face à Patrick Küng.

La descente est une discipline faisant souvent honneur à l'expérience des skieurs. Malgré cet état de fait, deux jeunes se sont tout de même signalés à Chamonix. Deuxième (son premier podium en Coupe du monde), Dominik Paris n'a que 21 ans, tandis que l'Autrichien Joachim Puchner, qui est venu s'immiscer au quatrième rang, a fêté ses 23 ans en novembre dernier.

Classement final

1. Didier Cuche (S). 2. Dominik Paris (It) à 0''67. 3. Klaus Kröll (Aut) à 0''88. 4. Michael Walchhofer (Aut) à 1''01. 5. Yannick Bertrand (Fr) à 1''10. 6. Beat Feuz (S) à 1''20. Puis les autres Suisses: 12. Marc Gisin. 13. Silvan Zurbriggen. 15. Patrick Küng.

Chute d'Osborne-Paradis

(si)

Chute du Canadien Osborne-Paradis

Le Canadien Manuel Osborne-Paradis, victime d'une lourde chute samedi lors de la descente de Chamonix, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin, a été évacué par hélicoptère.

Osborne-Paradis, 26 ans, est tombé dans la dernière partie de la piste, une portion de glisse.

Vendredi, lors du premier entraînement, l'Autrichien Mario Scheiber avait également chuté. Il souffre de fractures au visage et à la clavicule droite.

Pour l'équipe canadienne de descente, la série des blessés continue. Ryan Semple s'était fait mal à une genou vendredi lors du premier entraînement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!