Schinznach-Bad (AG): Cupra, la version «olé olé» de la Seat Ibiza
Actualisé

Schinznach-Bad (AG)Cupra, la version «olé olé» de la Seat Ibiza

Depuis le cœur de l'été, une bombe s'est immiscée dans la gamme Ibiza : la Cupra.

par
Jacques Chassot

Si, au sein du goupe Volkswagen, Seat a été rattaché au pôle Lamborghini-Audi, c'est bien pour souligner la vocation sportive de ses modèles. A comparer, toutes proportions gardées, au rôle que tient Alfa Romeo chez Fiat. Du reste, la marque catalane brille dans le WTCC, course de «voitures de tourisme» dans l'un des championnats les plus relevés.

Cette culture de la performance rejaillit forcément dans la production du constructeur de Martorell, sorte de «Seat city» installée dans la banlieue de Barcelone, en plus ou moins édulcorée bien sûr. Mais pour la dernière Cupra, le constructeur n'y est pas allé de main morte. En évitant néanmoins la démesure, comme le veut notre époque si à cheval sur les émissions de CO2 et tutti quanti.

Elaborée sur les bases de la récente Ibiza SC, la carrosserie trois-portes du modèle aux allures de coupé, la Cupra aligne 180 ch. Mais l'observation nécessaire du «downsizing», qui consiste à réduire la cylindrée des moteurs pour les assagir côté consommation, tempère un peu les débats. Sans pour autant brider l'Ibiza Cupra au quotidien.

SEAT IBIZA CUPRA

On apprécie:

- Design sportif

- Poids maîtrisé

- Puissance du 1.4 TSi

- Boîte DSG

- Suspensions bien adaptées

- Traitement de l’habitacle

On regrette:

- Boîte aux rapports longs

- Pas de boîte mécanique

- Sportivité tempérée

Ton opinion