20.11.2020 à 19:35

Grippe aviaire en BelgiqueCygnes confinés pour éviter tout contact avec les oiseaux migrateurs

Après la découverte de cas d’épizootie en Belgique, une centaine de cygnes ont été retirés des canaux de Bruges pour échapper à tout risque de contamination par le virus H5N1.

Quelque 120 cygnes évoluant sur les canaux de la ville belge de Bruges ont été mis à l’abri pour échapper à tout risque de contamination par la grippe aviaire. Des premiers cas de l’épizootie ont été découverts dans le pays.

L’opération, orchestrée par les services municipaux, s’est achevée jeudi avec la capture de plusieurs dizaines de cygnes, conduits ensuite dans un refuge pour y être confinés, ont constaté des journalistes de l’AFP.

«Ce n’est pas facile de les attraper, mais nous devons les mettre à l’abri du passage d’oiseaux migrateurs. C’est une obligation du gouvernement fédéral», a expliqué le bourgmestre (maire), Dirk De fauw.

1 / 5
AFP
AFP
AFP

Progression en Europe

Un foyer de grippe aviaire a été identifié le 13 novembre dans un refuge pour oiseaux d’Ostende, non loin de Bruges, conduisant le gouvernement belge à imposer le confinement de leurs volatiles (volailles et oiseaux) à tous ceux qui en détiennent, y compris les particuliers.

Après l’apparition de foyers en Russie et au Kazakhstan cet été, l’épizootie a progressé récemment vers l’Europe de l’ouest.

À Bruges, cité médiévale fortifiée parfois surnommée la «Venise du Nord», les cygnes sont la propriété de la ville, à l’inverse des canards et des hérons, qui ont donc échappé au confinement.

Le 19 novembre, un deuxième cas de grippe aviaire a été détecté en France, dans une animalerie située en région parisienne, trois jours après l’annonce d’un premier foyer en Haute-Corse. Pour rappel, ce virus n’est pas transmissible à l’homme.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!