Actualisé 26.08.2019 à 04:25

Etats-UnisD'actrice porno à SDF: «Je suis heureuse comme ça»

L'une des plus célèbres stars du X a été vue vivant dans le réseau de tunnels souterrains de Las Vegas. Elle assure ne pas vouloir remonter à la surface.

de
lhu
1 / 7
Il fut un temps, Jenni Lee était une actrice porno de renommée mondiale vivant une vie confortable.

Il fut un temps, Jenni Lee était une actrice porno de renommée mondiale vivant une vie confortable.

Alors connue sous le nom de Stephanie Saddora, elle arborait un visage d'ange et un corps de rêve.

Alors connue sous le nom de Stephanie Saddora, elle arborait un visage d'ange et un corps de rêve.

Mais aux feux des projecteurs, l'ex-star du X préfère aujourd'hui l'ombre des égouts de Las Vegas.

Mais aux feux des projecteurs, l'ex-star du X préfère aujourd'hui l'ombre des égouts de Las Vegas.

Il fut un temps, Jenni Lee était une actrice porno de renommée mondiale vivant une vie confortable. Alors connue sous le nom de Stephanie Saddora, elle affichait un visage d'ange et un corps de rêve. Mais aux feux des projecteurs, l'ex-star du X préfère aujourd'hui l'ombre des égouts de Las Vegas. «Je suis devenue connue, peut-être un peu trop. Je suis heureuse comme ça. J'ai tout ce dont j'ai besoin», a affirmé Jenni Lee dans un documentaire néerlandais. C'est en réalisant un reportage sur les galeries souterraines construites pour protéger la ville des inondations soudaines que l'équipe de tournage a rencontré l'actrice de 36 ans, raconte le «New York Post».

«J'étais vraiment sexy»

Si, aujourd'hui, Jenni Lee n'a plus rien à voir avec la Stephanie Saddora de l'époque, elle reste classée parmi les 120 actrices les plus recherchées sur le site de divertissement pour adultes Pornhub et compte encore 45000 abonnés sur la plateforme. «J'étais vraiment sexy», plaisante l'ancienne star. Pourtant, lorsque l'équipe de tournage du documentaire lui demande si elle pourrait quitter sa vie de SDF, sa réponse étonne: «Oui, mais pourquoi le ferais-je?»

Elle admet qu'un certain confort tel que l'eau courante lui manque. Néanmoins, elle vante les avantages d'une vie sans domicile fixe où on est confronté à l'adversité. Elle cite notamment le fait de tisser des liens de camaraderie plus forts. «Les gens vous acceptent plus facilement. Je me suis fait de vrais amis.»

La population souterraine de Las Vegas

Las Vegas est peu connue pour sa population de SDF squattant les égouts. Pourtant, la ville abrite un vrai labyrinthe: son réseau de galeries souterraines est d'une longueur totale de 321 kilomètres. Et ces tunnels abritent plus de 300 personnes. Certaines d'entre elles y vivent depuis si longtemps qu'elles se sont aménagé une kitchenette, un coin salon ou même un semblant de chambre. Le revers de la médaille, c'est que ces galeries sont régulièrement inondées lors de fortes pluies. Des intempéries qui font souvent des victimes parmi les sans-abris qui y logent.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!