Suisse: D'autres firmes ont «volé» le drapeau bernois
Actualisé

SuisseD'autres firmes ont «volé» le drapeau bernois

Le loueur de camping-cars Road Bear n'est pas la seule entreprise à utiliser illégalement le blason à l'ours. Il semblerait que le logo soit «emprunté» dans le monde entier.

par
nla/ofu
1 / 4
L'entreprise de construction Empresas Bern, basée à Panama, utilise le blason bernois juste parce que le fondateur s'appelle José Manuel Bern.

L'entreprise de construction Empresas Bern, basée à Panama, utilise le blason bernois juste parce que le fondateur s'appelle José Manuel Bern.

Facebook @EmpresasBern
La société américaine Biery a elle aussi «emprunté» le logo à l'ours pour vendre son fromage.

La société américaine Biery a elle aussi «emprunté» le logo à l'ours pour vendre son fromage.

Webseite Biery
Tout comme la firme américaine Road Bear, qui utilise le drapeau bernois dans son logo de société.

Tout comme la firme américaine Road Bear, qui utilise le drapeau bernois dans son logo de société.

En début de semaine, nos confrères alémaniques de «20 Minuten» révélaient que la chancellerie bernoise envisageait d'engager des poursuites judiciaires contre Road Bear, une firme américaine qui utilise illégalement le drapeau bernois depuis quatre décennies.

Or, il semblerait que le loueur de camping-cars ne soit pas la seule entreprise à avoir «volé» le fameux blason à l'effigie de l'ours, rapportent nos confrères mercredi. Après la publication du premier article, plusieurs lecteurs ont contacté la rédaction pour signaler des cas similaires.

«Pas le seul à être tombé dans le piège»

Au moins deux firmes «empruntent» ainsi l'ours bernois alors que cela est illégal (lire encadré). L'une d'entre elles, basée à Panama, est active dans le milieu de la construction et s'appelle Empresas Bern. Philipp Schlegel, un Suisse parti vivre dans ce pays d'Amérique centrale, affirme s'être fait influencer par le nom de l'entreprise lorsqu'il cherchait des appartements sur place. «On m'a assuré que la firme avait des origines suisses, mais je ne suis pas le seul à être tombé dans le piège», explique le ressortissant helvétique. Celui-ci a en effet appris par la suite que la seule chose suisse dans cette entreprise était le nom de famille du propriétaire, José Manuel Bern. La société, elle, a été crée en Tchéquie. Contactée, la chancellerie du canton à l'ours confirme sobrement: «Nous avons connaissance de ce cas à Panama.»

Ours bernois pour vendre du cheddar

La deuxième entreprise utilisant illégalement le blason bernois est Biery, un producteur américain de fromages. La firme située dans l'Ohio utilise le logo à l'ours depuis 1992 pour vendre son cheddar et ses autres fromages américains. Un coup d'oeil sur le portrait de l'entreprise montre que rien ne laisse supposer que la famille fondatrice est originaire de Suisse. Il est uniquement indiqué qu'avant, plus précisément en 1929, la société fabriquait du «Swiss cheese» avec l'excédent de lait qu'elle ne parvenait pas à vendre. A noter qu'aux Etats-Unis, l'appellation «Swiss cheese» désigne un fromage dur, jaune et avec des trous. Il ne doit pas être fabriqué en Suisse ou avec du lait suisse pour être appelé ainsi. La chancellerie bernoise ne dit pas si elle compte entreprendre des mesures judiciaires dans cette affaire.

Ce que dit la loi

Selon la loi suisse sur la protection des armoiries, «les blasons des cantons ne peuvent être utilisés que par la communauté à laquelle ils appartiennent.» Quiconque enfreint la loi peut s'attendre à des poursuites et être puni d'une peine de prison.

Ton opinion