Actualisé 19.02.2020 à 10:44

GenèveDal Busco éreinte le projet de boucle ferroviaire

Le conseiller d'Etat dit avec virulence tout le mal qu'il pense d'un projet alternatif à l'extension de la gare Cornavin.

de
jef
Serge Dal Busco, conseiller d'Etat PDC chargé des Infrastructures, et notamment du domaine des transports.

Serge Dal Busco, conseiller d'Etat PDC chargé des Infrastructures, et notamment du domaine des transports.

Keystone/Martial Trezzini

On imagine le ministre démocrate-chrétien Serge Dal Busco excédé, tant le ton qu'il adopte dans le «Tribune de Genève» de ce mercredi est incisif: le projet de boucle ferroviaire est «irréaliste», «tout simplement impraticable», «pas compatible avec le fonctionnement du réseau ferroviaire suisse», «manque d'analyse», et qui plus est ses coûts sont «très largement sous-évalués». Bref, le conseiller d'Etat éreinte violemment l'idée de l'ingénieur vaudois Rodolphe Weibel, qui propose depuis des années de raccorder directement la gare de l'aéroport à la ligne Genève-Lausanne via Genthod, sans passer par le centre-ville et Cornavin. Son concepteur juge qu'une telle boucle permettrait d'éviter l'extension de cette dernière gare.

Le conseiller d'Etat a pris la plume en réponse à une tribune publiée mardi dans le quotidien genevois par Pierre-André Bobillier, ancien professeur à l'EPFL. Ce dernier défend le plan Weibel et critique l'extension de la gare de Cornavin, qu'il juge hors de prix et génératrice d'immenses nuisances de chantier.

Déjà écarté en 2016 mais...

Serge Dal Busco, lui, rappelle que ce plan a déjà été rejeté par le Canton (ndlr: par le Grand Conseil en 2016, à l'unanimité), par les CFF et par l'office fédéral de la planification ferroviaire. Il n'en demeure pas moins qu'il a beau être enterré, il bouge encore. En mai 2019, le PLR, appuyé par des élus MCG, UDC et PDC, a déposé au Parlement un projet de loi demandant que cette fameuse boucle ferroviaire soit étudiée par l'Etat. Le texte propose de débloquer 1,8 million de francs à cet effet. Il est actuellement traité par la commission des travaux.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!