Syrie: Damas annonce l'arrêt des combats jeudi
Actualisé

SyrieDamas annonce l'arrêt des combats jeudi

Kofi Annan a reçu une lettre de Damas annonçant l'arrêt des opérations militaire le 12 avril. Les autorités syriennes se réservent toutefois le droit de réagir en cas «d'attaque terroriste».

La lettre reçue par M. Annan émane du ministre des Affaires étrangères de la République arabe syrienne.

La lettre reçue par M. Annan émane du ministre des Affaires étrangères de la République arabe syrienne.

L'émissaire de l'ONU et la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, a reçu une lettre de Damas annonçant l'arrêt des combats militaires sur tout le territoire syrien jeudi 12 avril à partir de 06h locales, a annoncé mercredi son porte-parole.

Damas a ajouté se réserver «le droit de réagir de manière proportionnée à toutes les attaques menées par des groupes terroristes armés contre les civils, les forces gouvernementales ou des biens publics et privés», a précisé Ahmad Fawzi.

La lettre reçue par M. Annan émane du ministre des Affaires étrangères de la République arabe syrienne, Walid Mouallem.

Ce courrier informe l'ancien chef de l'ONU «de la décision du gouvernement de la République arabe syrienne de cesser tous les combats militaires sur tout le territoire syrien à partir de 6 heures du matin demain, jeudi 12 avril 2012 », ce qui correspond à 03h GMT. Cet horaire correspond à l'ultimatum fixé par M. Annan.

Deuxième point du plan Annan

«Si tout le monde respecte (le plan pour l'arrêt des combats), je pense qu'à partir de 06H00 heures (heure de Damas - 03H00 GMT) le jeudi 12 avril nous devrions voir une nette amélioration de la situation sur le terrain», a déclaré un peu plus tôt mercredi M. Annan lors d'une conférence de presse avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, à Téhéran.

La fin des violences constitue le deuxième des six points du plan Annan qui a été accepté le 2 avril par la Syrie et entériné par le Conseil de sécurité de l'ONU le 5 avril.

Selon M. Fawzi, M. Annan «continuera à travailler avec le gouvernement syrien et l'opposition afin d'assurer la mise en ouvre complète du plan en six points, y compris le plein respect de l'article 2 du plan».

(afp)

Ton opinion