Syrie: Damas encore accusé d'user d'armes chimiques
Actualisé

SyrieDamas encore accusé d'user d'armes chimiques

Des opposants syriens à Bachar al-Assad ont accusé lundi les forces gouvernementales d'avoir employé des armes chimiques contre des rebelles qui encerclent une base militaire à Adra.

«Les médecins ont reconnu du phosphore, qui atteint le système nerveux, et provoque un déséquilibre ainsi qu'une perte de conscience», a déclaré Mohammed al-Doumani, un opposant de la ville voisine de Douma, où les blessés ont été transportés.

«Les deux combattants étaient très proches du lieu d'explosion des roquettes, et ils sont morts sur le coup», a-t-il ajouté. «Les autres sont soignés à l'atropine.»

L'attaque n'a pas été confirmée de manière indépendante. Gouvernement et opposition se rejettent la responsabilité de l'attaque de Khan al Assal, une ville au sud d'Alep où chaque camp accuse l'autre d'avoir tiré mardi une roquette chargée d'agents chimiques qui aurait tué 26 personnes. (ats)

Ton opinion