Actualisé 02.10.2008 à 15:48

Rallye de Catalogne

Dani Sordo, un Espagnol en quête de victoire

L'Espagnol Dani Sordo, 2e en Allemagne et en Nouvelle-Zélande derrière son intouchable chef d'équipe, Sébastien Loeb, prend le départ vendredi du rallye de Catalogne, au volant de sa Citroën C4, avec le secret espoir d'y remporter peut-être sa première victoire en WRC.

«C'est un rallye spécial pour moi mais il ne faut pas se prendre la tête et surtout faire un bon travail pour l'équipe et le championnat constructeurs», a dit Sordo, 25 ans, champion du monde Junior-WRC en 2005, après avoir signé l'un des deux meilleurs temps du «shakedown», la rituelle séance d'essais du jeudi matin, à 4/10 de Loeb.A chaque rallye depuis son arrivée chez Kronos-Citroën en 2006, Sordo répète qu'il est là pour apprendre, pour améliorer son pilotage, pour prendre quelques points à Ford. Et cette année, les résultats arrivent enfin: 3e en Argentine, 2e en Jordanie, où il a mené la vie dure aux Ford après l'accident de Loeb, 4e en Finlande, Sordo a engrangé les points.Du coup, avant la Catalogne, le jeune Espagnol pointe à la 3e place du championnat pilotes, avec 51 points, derrière Loeb et Hirvonen, et Citroën mène le classement constructeurs, avec 20 unités d'avance sur Ford. Depuis début 2008, Latvala gâche des occasions pour Ford alors que Sordo, de plus en plus rapide et fiable, assure pour Citroën, sur asphalte et sur terre.«Un très bon joker»«C'est bientôt l'heure de Sordo», «il rêve de son premier triomphe», titrait jeudi la presse espagnole, orpheline de l'immense Carlos Sainz dont la dernière victoire en WRC remonte déjà à quatre ans (Argentine 2004). Dans le baquet de droite de Sainz, il y avait justement Marc Marti, le copilote de Sordo.Sordo, c'est un investissement à long terme décidé par Guy Fréquelin, l'illustre prédécesseur d'Olivier Quesnel à la tête de Citroën Sport. Et après trois saisons aux côtés de Loeb, le métier commence à rentrer. «Dani, c'est une très belle carte, un très bon joker», reconnaît Quesnel, «mais il est surtout là pour protéger +Seb+».Qu'en pense le maestro alsacien ? «Dani a toujours été bien sur asphalte et, depuis la Finlande, il a vraiment pris la mesure de la terre aussi. Il faudra compter sur lui ici, il va être très motivé pour gagner son rallye à domicile, il fera tout pour y arriver. Ca risque d'être une grosse bagarre», prévoit Loeb.Une bagarre sous les yeux de nombreux spectateurs espagnols, dont la famille et les amis de Sordo, sur l'un des plus gros marchés de Citroën en Europe. «C'est un rallye incontournable pour Citroën», dit Quesnel. Pour Sordo aussi. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!