Première à Lucerne: Daniel Craig fait faux Bond à la Suisse
Actualisé

Première à LucerneDaniel Craig fait faux Bond à la Suisse

Daniel Craig, qui incarne l'agent 007, n'a pas participé à la première suisse de «Quantum of Solace» à Emmen (LU). L'espion de Sa Majesté souffre d'une bronchite et n'a pas pu fouler le tapis rouge.

Le réalisateur suisse Marc Forster était accompagné des deux comédiens helvétiques jouant dans le film, Carl von Malaisé et Anatole Taubman, ce dernier jouant un petit rôle et s'exprimant en zurichois. La productrice américaine Barbara Broccoli était également aux côté du réalisateur. Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger figure parmi les invités.

Plusieurs sportifs suisses ont participé à la première, tels que Stéhane Lambiel, Tom Lüthi, ainsi que la championne olympique de snowboard Tanja Frieden. Des acteurs helvétiques tels que le zurichois Joel Basman ou encore Niels Althaus, Stefan Gubser, Leonardo Nigro et Gilles Tschudi étaient présents.

Au total, 1500 personnes étaient conviées au Cinéma Maxx, épiées par quelque 170 journalistes et plusieurs centaines de badauds.

Pas moins de 175 copies du film déferlent dans les cinémas cette semaine: un record. Au total, 39 copies seront projetées en Suisse romande dès mercredi, 130 outre-Sarine dès jeudi et 6 au Tessin. La Suisse dispose de 565 écrans de cinéma.

Millions engrangés

«Quantum of Solace» (Un petit peu de réconfort) est déjà sorti dans 2100 cinémas de Grande-Bretagne, de France et de Suède. Le film a récolté 38,6 millions de dollars de recettes en trois jours, dont 25 millions en Grande-Bretagne, indiquent des sites Internet spécialisés.

Il a établi un nouveau record au box-office britannique en engrangeant l'équivalent de 7,9 milllions de dollars pour son premier jour d'exploitation. Cette semaine le blockbuster sort dans 57 pays et sera dévoilé aux Etats-Unis le 14 novembre seulement.

Avis partagés

Le film de Marc Forster a attire la foule mais recueille des avis très partagés de la part des fans comme de la critique. Les uns regrettent par exemple l'absence des gadgets qui faisait le sel de la série, le manque d'humour, le montage souvent très saccadé et un scénario confus.

Ce film a couté 230 millions de dollars (266 millions de francs). Le site américain spécialisé Imdb annonce que la saga continue: le prochain James Bond est prévu en 2010.

Ton opinion