Nyon: Daniel Rossellat brigue un 3e mandat
Actualisé

NyonDaniel Rossellat brigue un 3e mandat

Syndic de Nyon depuis 2008, Daniel Rossellat, 62 ans, souhaite rempiler. Le patron du Paléo Festival a annoncé lundi sa candidature aux élections communales de février 2016.

Daniel Rossellat.

Daniel Rossellat.

Elu hors parti, mais proche des Verts, Daniel Rossellat se lance dans la course à la municipalité, puis à la syndicature. Sa présence sur la liste rose-verte n'est pas encore formellement décidée, mais des discussions sont en cours. L'officialisation de cet apparentement devrait intervenir avant la fin du mois de novembre.

Il se présentera sur une liste intitulée «DR» ou «Développement raisonnable». Comme en 2011, des discussions seront menées ces prochains jours avec les Verts et les socialistes pour trouver un programme commun. «Il faut déterminer quels sont les projets sur lesquels on est d'accord», a-t-il expliqué à l'ats.

Pragmatique

Ce gestionnaire pragmatique se dit socialement à gauche et économiquement à droite. «Sur des thèmes comme l'environnement, le social et la culture, je suis clairement proche des socialistes et des Verts. En matière de sécurité et d'économie, je suis plutôt du côté des Verts et du centre-droit», précise-t-il.

Ces dernières semaines, Daniel Rossellat avait laissé planer le doute sur ses intentions. «Je n'avais pas d'hésitation sur ma motivation, mais je voulais savoir si j'avais l'adhésion d'un certain nombre d'acteurs politiques, économiques, sportifs et culturels sur des enjeux importants pour la ville», dit-il.

Sonder la population

Le syndic a même commandé un sondage - «financé avec mes propres deniers», précise-t-il - pour connaître les attentes des Nyonnais. «Je leur ai demandé comment ils évaluaient le travail de la Municipalité, quelles étaient leurs préoccupations et quels sont, selon eux, les projets importants pour la ville. J'ai pu en déduire que ma candidature n'est pas malvenue», glisse-t-il.

En 2008, sans aucune expérience politique, le patron du Paléo Festival avait succédé à Alain-Valéry Poitry en cours de législature. Il avait été très facilement réélu en 2011. Mais cette deuxième législature a été tendue entre une municipalité de gauche et un législatif à droite. «J'espère que les représentants de la prochaine Municipalité auront des relais dans les partis», avoue-t-il.

Enthousiasme intact

Daniel Rossellat brigue un troisième mandat avec un «enthousiasme intact». Les thèmes principaux de son programme sont le logement, l'économie, un cadre de vie de qualité et la mobilité - les déplacements en ville étant actuellement le sujet numéro un à Nyon.

D'autres projets lui tiennent à coeur comme l'enterrement du parking Perdtemps, une salle multisports à Colovray ou l'extension de l'Usine à Gaz. «Nyon est dans une phase cruciale de son développement. Il y a de magnifiques défis à relever», a-t-il ajouté.

(NewsXpress)

Ton opinion