Grisons: Dans ce bistrot, on peut siroter son propre selfie
Actualisé

GrisonsDans ce bistrot, on peut siroter son propre selfie

Après Londres et Rotterdam, une nouveauté débarque en Suisse: une machine à imprimer sur la mousse du cappuccino.

par
viv/jbm

Orlando Lardi, de l'Hostaria del Borgo, à Poschiavo, n'est pas peu fier. Son établissement innove en proposant à ses clients de commander un café unique: le selficcino. Grâce à une imprimante spéciale, le portrait des clients est délicatement déposé sur la mousse. «C'est tout simple», commente le patron. Via une application, le client se prend en photo. Cette dernière est ensuite transmise à la machine, qui entre en action.

Technologie provenant des Etats-Unis

Le projet d'acquérir une telle imprimante est né il y a deux ans, lorsque le quinquagénaire a vu pour la première fois cette technologie aux Etats-Unis. Il a contacté le fabricant et a attendu. Ce n'est qu'en octobre que la machine a été disponible. «Et c'est ainsi que j'ai sauté sur l'occasion. Actuellement, à part Londres ou Rotterdam, nous sommes les seuls en Europe à en avoir une!» assure Orlando Lardi.

Même prix qu'un cappuccino normal

Le tenancier a tout de même déboursé 4000 francs pour ce système. «C'est un bon investissement, puisque de nombreux clients et touristes ne viennent nous voir que pour cette attraction.» Pas besoin de casser la tirelire pour s'offrir un selficcino. «C'est 4 fr.50, rien de plus qu'un cappuccino normal», ajoute le patron. A Rotterdam, il faut débourser environ 12 fr. pour cette œuvre éphémère.

Ton opinion