Basketball: «Dans cette ligue, rien n'est offert»
Publié

Basketball«Dans cette ligue, rien n'est offert»

Houston vit un début de saison très compliqué en NBA. Pas de quoi (trop) inquiéter Clint Capela.

par
Grégory Beaud
Le Meyrinois de 2 m 08 (No 15) est désormais un joueur confirmé.

Le Meyrinois de 2 m 08 (No 15) est désormais un joueur confirmé.

Keystone

Avec 15 points et 11 rebonds par match, Clint Capela «fait du Capela»: une très bonne adresse offensive et une imposante présence en défense. Même si son statut a évolué depuis la signature de son nouveau contrat (90 millions de dollars sur 5 ans), le jeune pivot de la franchise texane ne change pas. Et ce n'est pas le début de saison difficile des Houston Rockets (5 victoires, 7 défaites) qui va le faire paniquer.

Clint Capela, votre équipe n'est actuellement pas qualifiée pour les play-off. Est-ce une inquiétude?

Non, je ne dirai pas une ­inquiétude. C'est tout au plus un rappel que dans cette ligue, tu joues tous les soirs contre de vraies équipes de basket. Il n'y a jamais rien qui est ­offert. Et comme nous avions été finalistes de notre Conférence la saison dernière, nous sommes attendus par nos adversaires.

Vous, en revanche, vous ne décevez pas

Je ne regarde pas l'aspect ­individuel. Même si je suis ­satisfait de mon niveau de jeu, je sais que nous devons en faire plus collectivement. Nous en sommes conscients et nous allons nous ajuster en conséquence. Il y a eu des changements dans l'effectif, que nous devons encore ­intégrer. Cela prend du temps, mais nous sommes sur la bonne voie.

Votre contrat modifie-t-il les attentes autour de vous?

Non, mon rôle n'a pas changé. Je sais ce que je dois faire. Le jeu semble ralentir autour de moi, ce qui est un bon signe. Depuis le temps que j'évolue ici, je sais à chaque instant où se situera chacun de mes coéquipiers sur le parquet. Cela rend les choses plus simples. Mais je ne ressens en tout cas pas de pression supplémentaire. Pas plus que celle que je me mettais tout seul auparavant.

Ton opinion