Etats-Unis: Dans de sales draps après une fellation meurtrière

Actualisé

Etats-UnisDans de sales draps après une fellation meurtrière

«Distrait» par sa passagère, un quinquagénaire a mortellement heurté un cycliste et quitté les lieux du drame sans broncher. Il a été retrouvé dans un bar.

par
joc
Randy Joe Allen risque gros pour avoir tué un cycliste et quitté les lieux sans s'arrêter.

Randy Joe Allen risque gros pour avoir tué un cycliste et quitté les lieux sans s'arrêter.

Randy Joe Allen, 54 ans, conduisait son pickup la semaine dernière en direction de Lakeland (Floride), quand sa passagère a entrepris de lui faire une petite gâterie. A hauteur d'Auburndale, le couple a entendu un bruit, et l'automobiliste a expliqué à sa partenaire qu'il avait percuté un «stop». En fait, il venait de percuter un sans-abri qui circulait à vélo. Ejecté de sa bicyclette, Terry Lamunt, 49 ans, a été tué sur le coup, rapporte l'«Orlando Sentinel». L'automobiliste qui roulait derrière le pickup a assisté au choc et s'est approché du véhicule incriminé pour relever le numéro de plaque. Une fois la police prévenue, le témoin est retourné auprès de la victime pour tenter de l'aider, en vain.

Les autorités n'ont pas tardé à débarquer au domicile d'Allen, qui ne s'y trouvait pas. Des membres de sa famille ont alors aiguillé les agents vers un bar du coin. La voiture du quinquagénaire se trouvait en effet sur le parking de l'établissement de Lakeland. Les phares du véhicule étaient clairement endommagés, ainsi que le capot et le côté du passager. Des taches de sang étaient en outre visibles sur l'aile droite du pickup. Interrogé, l'homme a expliqué qu'il était allé dans un salon à Auburndale et qu'il y avait rencontré «une jeune dame» qui était repartie avec lui.

Il a ajouté qu'il avait heurté quelque chose sur le côté de la route mais qu'il pensait qu'il s'agissait d'un panneau de signalisation. «Distrait» par sa passagère, il n'a pas vraiment vu ce qu'il avait percuté, a-t-il assuré. L'homme a été accusé de délit de fuite et pourrait voir son cas s'aggraver selon les résultats de ses analyses sanguines. Les policiers qui l'ont interrogé ont en effet estimé qu'il avait l'air ivre. Retrouvée dans un motel du coin, la passagère d'Allen a expliqué qu'elle lui faisait une fellation quand le choc est survenu. Quand l'homme lui a assuré qu'il avait percuté un panneau «stop», elle n'avait «aucune raison de ne pas le croire», a-t-elle ajouté.

Ton opinion