09.07.2020 à 04:02

Masques jetables

Dans des poubelles avec ou sans couvercle?

Les différentes autorités sanitaires divergent dans leurs recommandations sur les précautions à observer lors de l’élimination des masques.

de
Michelle Langrand
Le port du masque est devenu obligatoire mercredi dans les commerces accueillant plus de 10 clients dans le canton de Vaud.

Le port du masque est devenu obligatoire mercredi dans les commerces accueillant plus de 10 clients dans le canton de Vaud.

KEYSTONE

Depuis lundi, le masque est devenu l’accessoire incontournable des voyageurs des transports publics. Mais les indications sur la manière de s’en débarrasser restent floues. Dans le doute, les pendulaires sont nombreux à glisser ces objets pleins de bactéries dans leur poche arrière ou leur sac après l’avoir utilisé.

Si les autorités sanitaires s’accordent globalement sur le fait qu’il faut jeter immédiatement ces articles hygiéniques usagés à la poubelle afin d’éviter un risque de contamination, certaines poussent les précautions plus loin que d’autres.

Des avis nuancés

Début avril, l’Office fédéral de l’environnement recommandait à la population de placer les masques, mouchoirs et articles hygiéniques dans de petits sacs en plastique et de les fermer avec un noeud sans les compacter, puis de les mettre dans le sac des ordures ménagères. Une vidéo de l’Office cantonal de l’environnement de Genève explique qu’il est contre-indiqué de placer son masque usagé dans une poubelle ouverte et recommande de le jeter chez soi.

«L’objectif de cette consigne était de rassurer ceux qui pouvaient avoir peur de toucher le couvercle ou de s’approcher d’une poubelle et de leur indiquer qu’ils pouvaient ramener le masque chez eux», explique Jacques Martelain, directeur du Service de géologie, sols et déchets de Genève.

L’Office fédéral de la santé publique est plus souple. Si, dans le foyer, il faut veiller à bien fermer le sac après avoir jeté son masque, «ces déchets peuvent être placés dans les poubelles publiques». L’essentiel est de se désinfecter les mains par la suite.

Selon la doctoresse Laurence Senn, responsable de l’Unité d’hygiène, prévention et contrôle de l’infection au CHUV, «les masques usagés ne présentent aucun risque particulier s'ils sont éliminés après utilisation dans des poubelles. Il n'est pas nécessaire de les traiter différemment des autres déchets

Préférer les poubelles fermées

Dans la même ligne que l’Organisation mondiale de la santé, le Département de la santé et de l’action sociale du Canton de Vaud indique que «ces articles sont à jeter dans une poubelle si possible fermée».

Jacques Martelain est du même avis: «Les poubelles fermées permettent de mieux éviter un risque de contamination pour les prochains usagers ainsi que pour le personnel qui doit manipuler ces déchets par la suite.»

«L’important est que ces masques ne finissent pas sur le trottoir, polluant l’environnement», ajoute-t-il.

Une source de pollution

Les masques abandonnés dans les rues ou dans la nature attisent le débat. Des images des masques retrouvés dans la Méditerranée ont fait le tour des réseaux sociaux. Si ces objets sont essentiels pour la protection contre la propagation du Covid-19, pour la plupart ils sont confectionnés notamment avec du polypropylène, matière plastique très dense qui peut mettre plusieurs années à se dégrader.

Le «littering» n’inquiète pas pour l’instant en Suisse. «L’abandon de masques sur le domaine public reste très marginal jusqu’ici», affirme Stéphane Beaudinot, chef du Service de la propreté urbaine de Lausanne. Tout comme les CFF. Dans le canton de Vaud, où le masque est obligatoire depuis mercredi dans les grandes surfaces, Migros et Coop n’ont pas prévu de mettre de poubelles supplémentaires pour absorber un surcroît de masques jetés.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
62 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mike

10.07.2020 à 06:18

Etant donné le niveau de Savoir-Vivre des Vaudois .... Parterre

Duvetier

09.07.2020 à 07:55

Là encore mais que ne fait pas la police ? Et si la police ne faisait rien ? La police ne ramasserait pas ma commande de jaquadi ? Alors je dis: jaquadi à dit debout et assis en même temps !! Qui s'est fait avoir ? Moi même ! Non mais ! C'est tout à fait SCAN-DA-LEUX ! Je paie mes impôts moi ! Non mais la ça commence vraiment à m'énerver tout seul ma phrase tien ! Et tu lis encore ? NON MAIS !

Daniel

09.07.2020 à 07:35

Tiens, pourquoi ne pas aussi créer des sacs poubelles taxés pour l'élimination des masques, histoire à trier la co***rie. Non, sérieux, mais où a-t-on avec les questions à deux balles!