YVERDON: Dans la tourmente, Orelsan fait sa première suisse
Actualisé

YVERDONDans la tourmente, Orelsan fait sa première suisse

Après avoir défrayé la chronique avec son morceau «Sale pute», le rappeur français fait ses premiers pas en Suisse ce mercredi soir.

par
Fabrice Aubert

Internet est un média révolutionnaire pour tout artiste désirant se faire connaître. Mais, revers de la médaille, tout y reste stocké à long terme et des éléments du passé peuvent ressurgir sans qu'on le désire. C'est ce qui est arrivé au Français Orelsan (26 ans).

En 2007, alors qu'il était inconnu, il balance deux clips provocateurs en ligne: «Saint-Valentin» et «Sale pute». Et lorsqu'en février dernier, Orelsan sort son album «Perdu d'avance», certaines personnes, dont les Chiennes de Garde, tapent son nom dans Dailymotion et tombent sur le clip de «Sale pute». Le rappeur normand y raconte une histoire d'amour expliquant en termes crus la rage qu'il a envers la femme qui l'a trompé.

Ne comprenant pas le second degré du morceau, les féministes montent au créneau et demandent la déprogrammation d'Orelsan au Printemps de Bourges, soutenues par des politiciens. Mais le concert a bien lieu, puisque l'artiste ne joue plus le titre polémique. Le rappeur se défend de faire l'apologie de la violence conjugale, expliquant qu'il a voulu «montrer comment une pulsion peut transformer quelqu'un en monstre».

Ce mercredi soir, il viendra pour la première fois en Suisse, au Zed Club. Et à ses côtés se produiront d'autres pointures du rap français, à savoir Alibi Montana, Nessbeal et Six Coups Mc.

Zed Club, me 20, 21h30.

Ton opinion