«L'incroyable destin de Harold Crick»: Dans le cerveau de Will Ferrell
Actualisé

«L'incroyable destin de Harold Crick»Dans le cerveau de Will Ferrell

COMEDIE – Un homme entend la voix d'une femme qui commente sa vie quotidienne. Un jour, elle annonce qu'il va mourir...

Et c'est là que repose toute la force du scénario: comment réagir à une voix qui connaît tout de vous et qui déclare un jour votre mort prochaine? Harold Crick, alias Will Ferrell, est forcé de se poser la question de la valeur et de la position de sa vie sur le grand échiquier du monde. Le film commence sur le commentaire off du lavage de dents de Harold. La voix, féminine, décrit en détail le nœud de cravate qu'il est en train de faire, le trajet en bus qu'il parcourt... Et, soudain, on se rend compte que lui, aussi entend cette voix... Folie? Illusion? Bien vite, il se rend compte qu'une auteure écrit son histoire, et projette de le tuer à la fin du livre...

Une fois de plus, Marc Forster évolue entre réalité et illusion. Il flirte avec la folie, l'ordre interne des choses,

la construction de la vie

quotidienne.

Ouvertement inspirée de Jacques Tati et son «Playtime», la mise en scène de Forster donne un bon coup de pied à la comédie basique américaine. L'intervention de graphiques et de flèches explicatives superposées aux images réelles offre un vrai rafraîchissement visuel. Les acteurs, eux, sont excellents. On en redemande!

Elsa Duperray

«L’incroyable destin de Harold Crick»

De Marc Forster, avec Will Ferrell, Emma Thompson, Dustin Hoffman

Ton opinion