Bourse suisse: Dans le rouge dans le sillage de Wall Street
Actualisé

Bourse suisseDans le rouge dans le sillage de Wall Street

La Bourse suisse a fini légèrement dans le rouge jeudi après avoir très longtemps évolué dans le vert.

Le début de séance nettement négatif à Wall Street a tiré les indices vers le bas. Auparavant, le marché avait poursuivi sur la lancée positive de la veille. Le Swiss Market Index (SMI) avait nettement progressé durant la première heure de transactions, avant de passer en mode latéral jusque dans l'après-midi.

Les données conjoncturelles américaines du jour, avec des inscriptions hebdomadaires au chômage moins importantes que prévu, mais une chute de 18,2% des commandes de biens durables au mois d'août ont pesé sur l'ouverture de la séance à Wall Street, ce qui a déteint sur les marchés en Europe. La progression de Novartis a permis de limiter les pertes.

Le SMI a terminé en baisse de 0,28% à 8772,76 points. Le SLI a perdu 0,36% à 1302,01 points et le SPI 0,31% à 8648,44 points. Sur les trente blue chips, 21 ont reculé, sept avancé et deux sont restés inchangés.

Dans le camp des perdants, on trouve notamment Sika (-2,3%) et Aryzta (-1,8%). Ce dernier avait gagné près de 4% mercredi après les bons chiffres annuels de sa filiale irlandaise Origine et va publier ses propres résultats annuels lundi.

Sika avait perdu près de 3% mercredi après que Kepler Cheuvreux a entamé la couverture à «reduce», estimant que des facteurs cycliques devraient peser à court terme sur les affaires du chimiste de la construction.

Adecco a fini en baisse de 1,1%. Le titre avait perdu plus de terrain que son indice de référence mercredi, dans la foulée d'un point de situation exempt de surprises. Standard & Poor's a relevé sa recommandation à «buy» contre «hold».

Les autres perdants sont Syngenta (-1,5%), Geberit (-1,1%) et Kühne Nagel (-1,0%).

Swiss Life ( 0,4%) a réussi à se maintenir juste dans le vert en clôture. Vontobel a confirmé sa recommandation d'achat sur le titre et légèrement augmenté l'objectif de cours. Les analystes voient un potentiel de croissance intact dans le métier de base de l'assurance vie. L'accent mis sur le management des coûts est de nature à augmenter la valeur de l'entreprise.

Parmi les autres assureurs, Swiss Re a fini inchangé, alors que Bâloise et Zurich ont cédé chacun 0,4%. Aux bancaires, Credit Suisse et Julius Baer ont abandonné chacune 0,5% et UBS 0,1%.

Sonova ( 0,6%) a fait la meilleure performance du jour. Actelion, Lonza (chacun 0,4%) et SGS ( 0,2%) ont aussi progressé, sans information spécifique.

La hausse de 0,6% de Novartis a soutenu le SMI, alors que Roche (-0,5%) et Nestlé (-0,8%) ont pesé sur l'indice. Le produit candidat Secukinumab (AIN457) de Novartis a atteint le critère d'évaluation primaire dans une étude de phase III portant sur le traitement de l'arthrite psoriasique (AP).

Le Secukinumab est le premier inhibiteur à atteindre ce stade pour le traitement de l'arthrite psoriasique. La demande d'autorisation du médicament pour cette indication est prévue en 2015. La Banque cantonale de Zurich a parlé de données «excellentes».

Sur le marché élargi, Meyer Burger a progressé de 2,2% après que HSBC a relevé la recommandation à «neutral» de «underweight», tablant sur une reprise de la branche du solaire. Les perdants sont Accu, Infranor (chacun -7,5%) et les gagnants Phoenix Mecano ( 4,6%) et Loeb ( 3,4%). (ats)

Ton opinion