Actualisé 02.10.2013 à 14:44

Mélissa Theuriau

Dans son couple, elle endosse le mauvais rôle

L'épouse de Jamel Debbouze se livre à propos de sa petite tribu: elle est une maman stricte avec ses deux enfants, Léon et Lila.

de
anc
L'acteur et la journaliste se sont mariés en mai 2008.

L'acteur et la journaliste se sont mariés en mai 2008.

Un peu plus d'une année après avoir quitté la chaîne M6, Mélissa Theuriau ajoute encore une corde à son arc en s'essayant au cinéma. En marge de sa participation au nouveau film d'animation de Disney, «Planes», dans lequel elle prête sa voix à l'un des personnages, l'épouse de Jamel Debouzze a fait quelques confidences sur son rôle de maman au magazine «Gala».

«Il faut savoir que dans mon couple, je suis la méchante, a révélé la journaliste. Je suis très stricte, mais je suis convaincue que ça paiera.» L'ancienne présentatrice de M6 laisse à son humoriste de mari le rôle de bout en train. Elle estime que Léon, 4 ans, et Lila, 2 ans, «ont un père génialissime qui alimente leur créativité en permanence» mais qu'il est tout de même «un peu trop cool».

Du coup, «les règles et la discipline, c'est bibi qui s'y colle», lance Mélissa Theuriau. Mais elle ne semble aucunement regretter sa fonction dans la famille. Elle est pleine de compréhension vis-à-vis de Jamel Debbouze, souvent en tournage et donc moins présent à la maison.

Peur de décevoir Jamel

La jeune femme de 35 ans a également évoqué sa récente collaboration avec son époux sur un film d'animation qui devrait sortir en 2015. Ravie de l'expérience, Mélissa Theuriau a reconnu que cela avait été un peu compliqué «car je suis dans la peur constante de décevoir Jamel. Ou qu'il perçoive un trop grand engouement de ma part pour le cinéma, et que ça le stresse».

La brunette assure cependant qu'elle n'a pas l'intention de quitter son métier de journaliste et productrice de documentaires pour devenir comédienne. «Mais je ne laisserai plus passer les occasions de me faire plaisir», conclut-elle.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!