Actualisé 04.09.2017 à 16:52

GenèveDanseurs et riders s'envoient en l'air

Les répétitions de «Zone urbaine prioritaire» ont débuté il y a deux semaines dans le skatepark de Plainpalais.

par
Maria Pineiro
1 / 3
Riders et danseurs se partagent l'espace du bowl de Plainpalais.

Riders et danseurs se partagent l'espace du bowl de Plainpalais.

Sébastien Sevino, @La Compagnie Urbaine.
Riders et danseurs se partagent l'espace du bowl de Plainpalais.

Riders et danseurs se partagent l'espace du bowl de Plainpalais.

Sébastien Sevino, @La Compagnie Urbaine.
Riders et danseurs se partagent l'espace du bowl de Plainpalais.

Riders et danseurs se partagent l'espace du bowl de Plainpalais.

Sébastien Sevino, @La Compagnie Urbaine.

«C'est génial de partager cette structure! Nous gérons notre espace de manière complètement différente avec les riders. Mais nous avons une culture urbaine commune», s'exclame Valmira, danseuse. Il est 22h00, dans la structure en bois qui coiffe une partie du skatepark de Plainpalais. Autour des rampes et dans les gradins, on s'affaire. Une quarantaine de skateurs, des adeptes de bmx, de roller et de parkour, des voltigeurs et des comédiens répètent depuis deux semaines pour ZUP, «Zone urbaine prioritaire», un spectacle pluridisciplinaire, qui débutera le 20 septembre.

Un travail acharné

Au milieu de la fourmilière, Nicolas Musin, le chorégraphe, dicte ses indications au différents acteurs. «Tu te places ici, puis tu plonges dans le bowl... oui, oui, comme ça.» Il est enthousiaste: «J'ai travaillé avec tous sans barrières. Les différentes disciplines communiquent très bien.» Pour lui, venu du monde de la danse classique, «il y a des similitudes chacun, danseur ou rider, travaille avec son corps, de la même manière, en répétant des séquences jusqu'à l'enchaînement parfait».

Sur scène, les danseurs enchaînent les pas, corrigent l'un ou l'autre mouvement (voir vidéo). Le comédien Laurent Deshusses s'exerce à une chorégraphie entre terre et air avec une voltigeuse (voir vidéo). Un jeune fan de parkour cabriole à travers le skatepark. En attendant leur tour dans les gradins, les riders discutent autour de pizzas et autres victuailles. L'ambiance est détendue.

Place aux riders

A 22h, l'arrêt de la musique, voisinage oblige signe l'entrée en scène des bmx, skate et autres rollers. Un moment d'échauffement leur permet de plaquer leurs tricks librement avant de passer aux enchaînements requis par le spectacle (voir vidéos). «C'est nouveau pour nous, explique Kevin, responsable du groupe des bmx. Dans notre milieu, on s'organise à l'arrache. Là, il faut suivre très précisément des lignes. Ce n'est pas toujours facile du coup.» Stéphane, ancien vice-champion du monde de roller, renchérit: «On n'a pas tous la même manière d'attaquer la rampe, mais on s'habitue vite. La communication passe très bien entre nous.»

Les deux riders sont persuadés que le spectacle Zone urbaine prioritaire permettra à leurs sports d'être mieux connus du grand public. Ils y voient de belles opportunités. Nicolas Musin, lui, se dit d'ores et déjà enchanté par ces collaborations.

Encore beaucoup de travail

Croisé dans les gradins, le produteur Michel Gaud est ravi de ce qu'il voit. Il nous indique que contrairement à ce qui avait été annoncé, un rider en trottinette sera bel et bien partie prenante du spectacle: «Vous verrez, c'est une pointure. Il fait vraiment des figures impressionnantes.»

La soirée suit son cours de manière toujours aussi studieuse. Il reste encore beaucoup de travail pour acquérir une coordination parfaite et se faire aux costumes et surtout au vidéo mapping. Mais chorégraphe et riders se montrent confiants. Tout doit être prêt pour le 20 septembre, première de ZUP.

Les danseurs en action
Un comédien avec une voltigeuse
Bmx en action
Skaters sur la rampe

Un spectacle pluridisciplinaire et local: la Compagnie urbaine, qui produit ZUP, veut mélanger les sports urbains. Les artistes, jeunes locaux et professionnels, travaillent ensemble sous la direction d'un chorégraphe issu du monde de la danse contemporaine. Contrairement à ce qui avait été d'abord annoncé, un rider en trottinette fera bel et bien partie du spectacle. ZUP est à voir du 20 septembre au 11 octobre à Plainpalais.

Un spectacle pluridisciplinaire et local: la Compagnie urbaine, qui produit ZUP, veut mélanger les sports urbains. Les artistes, jeunes locaux et professionnels, travaillent ensemble sous la direction d'un chorégraphe issu du monde de la danse contemporaine. Contrairement à ce qui avait été d'abord annoncé, un rider en trottinette fera bel et bien partie du spectacle. ZUP est à voir du 20 septembre au 11 octobre à Plainpalais.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!