Actualisé 01.01.2018 à 12:39

Ski de fond

Dario Cologna s'impose à Lenzerheide

Le fondeur grison a remporté le 15km classique de Lenzerheide dimanche et remonte à la 2e place du Tour de Ski.

Dario Cologna a signé son retour de façon magistrale.

Dario Cologna a signé son retour de façon magistrale.

Keystone

Dario Cologna redevient «Super Dario». Le Grison a remporté la 2e étape du Tour de Ski, un 15 km en style classique à Lenzerheide, au terme d'une prestation parfaitement maîtrisée sur le plan tactique et technique. Il n'avait plus gagné en Coupe du monde depuis trois ans!

Il s'est imposé avec 6 dixièmes d'avance sur le Kazakh Alexey Poltonarin, au terme d'un final à suspense. Les départs avaient été donnés de façon échelonnée, un format inhabituel sur le Tour de Ski.

Cologna fait du même coup une magnifique opération au général du Tour: il remonte à la 2e place, à 1''6 seulement du Russe Sergey Ustiugov. Les deux hommes s'élanceront donc quasiment en même temps pour la poursuite, lundi, à Lenzerheide toujours.

Cette victoire est des plus significatives pour le triple champion olympique du Val Müstair. Tour comme sa compatriote Laurien van der Graaff, victorieuse en sprint la veille après des années de vaches maigres, Cologna courait après le succès depuis longtemps. Son dernier succès remontait à janvier 2015, sur un 15 km en skating à Rybinsk, en Russie. Entre problèmes au mollet, à la cheville et asthme à répétition, sans parler de ses récents problèmes au tendon d'Achille, il a connu quelques tourments. Et les sceptiques affirmant qu'ils ne retrouverait plus jamais son meilleur niveau se faisaient de plus en plus nombreux.

«Fantastique»

La loco du fond suisse a géré son effort au mieux: 4e à la mi-course, 2e après 10 km, Cologna a fini fort pour conserver une mince avance sur Poltoranin, qui lui aussi a terminé en trombe. C'est sa 22e victoire en Coupe du monde, une de ses plus belles. «C'est la première fois que je gagne en Suisse, c'est particulier. Le public a été fantastique», a lancé l'heureux vainqueur.

Les conditions de neige humide avaient permis d'apposer sous les skis du klister, un fart de retenue qu'apprécie particulièrement Cologna. «Je disposais aujourd'hui d'un excellent matériel. Au début, je n'ai pas eu le sentiment d'être parti très vite, et pourtant j'étais dans le coup. Dans la dernière montée, j'étais bien et j'ai pu mettre encore les gaz sur la fin. J'ai très bien réparti mon effort. C'est une grande satisfaction», rayonnait l'ancien sportif suisse de l'année.

Ce succès confirme les dires du champion: malgré une entame de saison laborieuse, sans podium, il avait assuré après le mini-Tour de Ruka en Finlande il y a un mois qu'il se trouvait en forme. L'homme connaît son corps. Et sauf pépin, il arrivera aux JO de PyeongChang avec une confiance au zénith, pour peu qu'il brille jusqu'au bout dans ce Tour. C'est plutôt bien parti, d'autant que nombre de ses rivaux ont perdu beaucoup de plumes.

Ainsi, Ustiugov, tenant du titre, a concédé 37'' dimanche, Alex Harvey, près d'une minute, et Maurice Manificat, 1'06''. Troisième à 13'', Martin Johnsrud Sundby revient en forme en revanche, et il faudra se méfier du Norvégien, de même que de la révélation russe Alexander Bolshunov, 4e à 14'', le jour de ses 21 ans, et à l'aise sur tous les terrains.

Mais comme l'a dit Cologna: «Je me trouve en meilleure position que ce à quoi je m'attendais.» (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!