Ski de fond: «Dario n'a jamais été aussi fort mentalement»
Actualisé

Ski de fond«Dario n'a jamais été aussi fort mentalement»

Guri Hetland, la coach de Dario Cologna, a versé des larmes au moment où le Grison est décroché l'or pour la 2e fois de la semaine. Colonga a par ailleurs renoncé au relais.

par
J.-Ph. Pressl-Wenger
Krasnaya Polyana

L'émotion a été intense pour Guri Hetland. Au moment d'évoquer ce que son protégé à accompli, son sourire éclatant illumine sa réponse : «Ce 15 km classique, c'est une des meilleures courses que j'aie jamais vues, ajoute la Norvégienne. Techniquement, physiquement et tactiquement, Dario a été très fort.» Ensemble, le duo avait décidé que la différence devait se faire dans la longue montée qui constitue la majorité de la deuxième partie de la boucle du Laura Center. Cologna a appliqué à merveille le plan de course, assurant sa victoire dans le tronçon choisi. Son dauphin, le Suédois Johan Olsson, parti 30 secondes devant le Grison, lui a servi de point de repère.

Mais comment fait-il ? Cologna s'est blessé, est revenu pour gagner l'or en skiathlon et double la mise quelques jours plus tard. «Il n'a jamais été aussi fort mentalement. C'est une de ses forces, remarque Guri Hetland. Il a gagné l'or dimanche en skiathlon, a profité, savouré. Mais le soir même, il a déjà remis son compteur d'émotions à zéro pour se concentrer sur la course d'aujourd'hui (ndlr : vendredi). C'est la tête d'un sportif de haut niveau, mais ça a beaucoup à voir avec le caractère. Toute l'équipe s'inspire de ça. On fête, mais comme on ne se trouvait qu'au début début des Jeux, on s'est vite tous remis dedans, les entraîneurs, les préparateurs, tout le monde… »

Cologna a annoncé après son deuxième succès en Russie qu'il disputerait le sprint par équipe avec son frère et le 50km de clôture. Pour ce qui est du relais 4x10 km, en revanche, le champion a préféré renoncer à le courir.

"Il a fallu le freiner !"

Après sa blessure à la cheville, Dario Cologna s’était rapidement mis dans la tête qu’il serait opérationnel pour Sotchi. Et il a la tête dure. Les physiothérapeutes, responsables de sa rééducation en ont vu de belles. Le Grison était tellement pressé qu’il voulait en faire trop. "Il fallait le freiner a expliqué Hyppolyt Kempf, le chef du fond helvétique. Vous avez déjà essayé de freiner un gars comme Cologna ? Je peux vous dire qu’il a fallu crier pour qu’il fasse ce que les physios lui disaient de faire, et pas plus !"

Cologna renonce au relais 4 x 10 km

Comme pressenti, Dario Cologna a finalement décidé de renoncer au relais 4 x 10 km de dimanche aux JO de Sotchi.

Le Grison, déjà sacré lors du skiathlon et sur 15 km, veut se ménager avant ses deux derniers rendez-vous des Jeux, la semaine prochaine en sprint par équipes - qu'il disputera avec son frère Gianluca - puis lors du 50 km de clôture.

C'est donc le quatuor composé de Jonas Baumann, Remo Fischer, Curdin Perl et Toni Livers qui défendra les couleurs helvétiques en relais.

Ton opinion