Actualisé 31.10.2013 à 15:56

ExpérimentalDarkside a créé le buzz en jouant avec Daft Punk

Le duo new-yorkais rencontre un énorme succès avec son premier album «Psychic». Les Français casqués n'y sont pas pour rien.

de
Julien Delafontaine
Les fans de musique originale s'enflamment pour celle de Nicolas Jaar (à g.) et Dave Harrington.

Les fans de musique originale s'enflamment pour celle de Nicolas Jaar (à g.) et Dave Harrington.

Depuis sa sortie dans les bacs, «Psychic» est le sujet de discussion favori des fans de découvertes musicales. Cette galette aux sonorités electro, pop, hip-hop et ambient est l'oeuvre des Américains Nicolas Jaar et Dave Harrington. Le premier, 23 ans, bidouille l'electro. Le second, qui garde sa date de naissance secrète, est bassiste. Point commun: une passion folle pour l'impro. «Lors de notre 1er concert, on est montés sur scène avec trois chansons terminées. On a joué plus d'une heure et emballé 800 personnes. On s'est dit que l'on créerait notre CD comme ça», expliquent les musiciens de Darkside.

Deux ans plus tard, après de multiples improvisations enregistrées au petit matin –«lorsque l'on avait l'esprit encore frais»–, «Psychic» était bouclé. Il aurait pu sortir plus tôt si Daft Punk n'avait pas publié son disque «Random Access Memories». Les New-Yorkais l'ont en effet remixé et mis à disposition gratuitement sur le web sous le pseudo de Daftside. Sur la Toile, ce remix a créé un énorme buzz. Pourtant Jaar et Harrington se défendent d'avoir voulu faire parler d'eux en vue de la sortie de «Psychic».

Ils expliquent aux «Inrocks» qu'ils n'ont pu contenir leurs pulsions destructrices à l'écoute d'un CD qui a coûté une fortune à fabriquer. «Il nous semblait important de dire aux gamins que même les plus grosses machines marketing pouvaient être un terrain de jeu.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!