France - Darmanin porte plainte contre Audrey Pulvar
Publié

FranceDarmanin porte plainte contre Audrey Pulvar

Samedi, Audrey Pulvar, tête de liste des socialistes aux élections régionales en Ile-de-France, avait jugé «assez glaçante» la manifestation des policiers mercredi devant l’Assemblée nationale.

Les politiques au rassemblement des policiers (19 mai)

«Les propos de Madame Pulvar dépassent le simple cadre d’une campagne électorale et viennent profondément diffamer la police de la République. Je porte plainte au nom du ministère de l’Intérieur», a tweeté dimanche le ministre de l’Intérieur, vivement critiqué par l’opposition pour avoir salué les policiers au début du rassemblement.

La liste de Mme Pulvar, Ile-de-France en commun, a réagi en fustigeant «une atteinte à la liberté d’expression d’une extrême gravité». «Cette tentative d’intimidation d’une candidate d’opposition, par un ministre de l’Intérieur, par ailleurs en charge de l’organisation des élections (...) est sans précédent sous la Ve République», écrit la liste dans un communiqué. Il s’agit d’une plainte pour «diffamation», a précisé à l’AFP l’entourage de M. Darmanin, lui-même candidat aux régionales dans les Hauts-de-France et aux départementales dans le Nord.

Une manifestation «soutenue par l’extrême droite, à laquelle participe un ministre de l’Intérieur, qui marche sur l’Assemblée nationale pour faire pression sur les députés en train d’examiner un texte de loi concernant la justice, c’est une image qui pour moi était assez glaçante», avait expliqué l’ex-journaliste samedi sur France info.

Plusieurs responsables politiques de gauche, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, le patron des députés PS Olivier Faure et l’écologiste Yannick Jadot, se sont joints à ce rassemblement organisé par les syndicats de policiers, ainsi que des élus de tous bords politiques, du Rassemblement national au Parti communiste. Seuls les responsables de la France insoumise se sont abstenus d’y participer.

«Pleine solidarité avec AudreyPulvar», a tweeté dans la soirée le dirigeant Insoumis Jean-Luc Mélenchon : «Darmanin joue les gros bras. Il veut intimider. Sa plainte montre sa faiblesse et sa peur des organisations policières qui font la loi dans son ministère.»

Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin à l'Elysée à Paris, le 28 avril 2021.

Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin à l'Elysée à Paris, le 28 avril 2021.

AFP
(AFP)

Ton opinion