Berne: Davantage de moyens pour l'armée
Actualisé

BerneDavantage de moyens pour l'armée

Après le «non» à l'achat du Gripen, la commission de la politique de sécurité du Conseil national refuse d'attribuer les moyens restants aux autres départements.

L'armée devrait obtenir un programme d'armement gonflé dès 2015. La commission de la politique de sécurité du Conseil national a élaboré une motion afin de s'assurer que le plafond des dépenses de l'armée demeure à 5 milliards.

En prévision de l'achat de 22 avions de combat, quelque 300 millions de francs par an étaient réservés dans le budget de 2014 à 2016. Après l'échec en votation, le Conseil fédéral a décidé d'attribuer la somme, environ 800 millions de francs, aux autres départements.

Le montant du plafond des dépenses de l'armée pour les années 2016 à 2018 devrait être décidé ultérieurement. Le gouvernement a chargé Ueli Maurer de présenter à l'automne le «profil de ses besoins», en même temps que sa réforme de l'armée et ses autres projets.

La commission ne l'entend pas de cette oreille. Même si le peuple a refusé le Gripen, les Chambres fédérales ont toutes deux décidé d'attribuer une enveloppe annuelle de 5 milliards de francs à l'armée, a déclaré le président de la commission Thomas Hurter (UDC/SH) mardi devant la presse.

Lacunes criantes?

La majorité bourgeoise demande donc au Conseil fédéral d'élaborer un programme d'armement «2015 » d'ici février. Le but est de combler les lacunes criantes en matière d'équipement. Interrogé sur les besoins spécifiques, Thomas Hurter n'a pas pu détailler des projets concrets.

Socialistes, Verts et Vert'libéraux s'opposent à cette motion. Pour eux, il a toujours été clair qu'en cas de refus du Gripen, il faudrait rediscuter de l'attribution des moyens. Même la brochure officielle pour les votations mentionne cette procédure, ont-ils fait valoir. (ats)

Ton opinion