Dakar 2013: David Casteu prend la tête sur deux roues
Actualisé

Dakar 2013David Casteu prend la tête sur deux roues

David Casteu (Fr/Yamaha) est le nouveau leader en moto au Dakar 2013. Il a profité des malheurs de son compatriote et coéquipier Olivier Pain, qui a perdu plus d'une demi-heure lors de la 8e étape.

Cette étape argentine entre Salta et Tucuman devait proposer 491 km de spéciale. Mais les organisateurs ont dû raboter le parcours en raison de fortes précipitations qui ont fait déborder des rivières, ce qui fait que les motards n'ont finalement été chronométrés que sur 182 km de spéciale.

Hommes et machines accueilleront avec soulagement la journée de repos dimanche. Le succès du jour est revenu à l'Espagnol Joan Barreda Bort (Husqvarna), qui a remporté sa troisième victoire d'étape depuis le départ. Un groupe de pilotes, dont Olivier Pain et Francisco Lopez, s'est fourvoyé au km 122. Cette erreur de navigation leur a fait perdre un temps précieux.

Au général, rien n'est décidé puisque les cinq premiers se tiennent en un peu plus d'un quart d'heure. Casteu précède désormais le quadruple lauréat de l'épreuve Cyril Despres (Fr/KTM) de 9'26 et le Portugais Ruben Faria (KTM) de 11'16. Francisco Lopez (Chili/KTM) et Olivier Pain, respectivement à 12'00 et 16'10, n'ont toutefois pas encore enterré tout espoir de victoire finale.

Les deux pilotes romands poursuivent leur parcours sans problème majeur. Philippe Cottet (KTM) s'est classé 64e de l'étape à 33'10 alors que Michel Pythoud (KTM) a pris le 90e rang à 44'06. (si)

Course autos interrompue

La 8e étape du rallye Dakar entre Salta et San Miguel de Tucumàn en Argentine samedi, a dû être interrompue pendant la «spéciale» chronométrée auto en raison de fortes intempéries, a annoncé l'organisateur ASO.

D'importantes précipitations et des rivières en crue ont bloqué la majorité des concurrents sur 4 roues. «Les commissaires de course sont actuellement réunis pour décider des moyens de comptabiliser cette étape», a annoncé le directeur de course, David Castera à l'AFP.

Ton opinion