Open d'Australie: David Ferrer revient de nulle part

Actualisé

Open d'AustralieDavid Ferrer revient de nulle part

David Ferrer se souviendra longtemps de sa 500e victoire sur le Circuit. Elle tient presque du miracle !

Dans un mauvais jour mardi, Ferrer a profité de l'incroyable fébrilité de son adversaire qui a mené deux sets à zéro et 5-3 dans la troisième manche, et qui a servi trois fois pour le match, sans même se procurer une balle de match.

Dans un mauvais jour mardi, Ferrer a profité de l'incroyable fébrilité de son adversaire qui a mené deux sets à zéro et 5-3 dans la troisième manche, et qui a servi trois fois pour le match, sans même se procurer une balle de match.

Le Valencien est, en effet, revenu de nulle part pour se hisser dans le dernier carré de l'Open d'Australie. Il s'est imposé 4-6 4-6 7-5 7-6 (7/4) 6-2 après un marathon de 3h44' devant son compatriote Nicolas Almagro. Un Almagro qui aura servi à... trois reprises pour le gain de la rencontre, à 5-4 au troisième set, à 5-4 et à 6-5 au quatrième. Sans se procurer une seule balle de match.

Une fois de plus, Almagro a été victime de ses nerfs. Comme l'automne dernier lors de la finale de la Coupe Davis à Prague où il avait perdu le simple décisif contre Radek Stepanek. Son formidable revers à une main ne suffit pas à gommer son mental défaillant.

David Ferrer disputera jeudi sa cinquième demi-finale dans un tournoi du Grand Chelem, sa deuxième à Melbourne après celle de 2011 perdue devant Andy Murray. Son adversaire sera le vainqueur du match qui oppose ce soir Tomas Berdych à Novak Djokovic.

(si)

Ton opinion