Actualisé 15.03.2009 à 18:52

NyonDavid Krakauer ensorcelle avec son klezmer jubilatoire

Le New-Yorkais David Krakauer et son groupe Klezmer Madness ont ébloui l'Usine à Gaz vendredi soir.

de
Yannick Chavanne

Le clarinettiste virtuose, en plus d'impressionner par sa dextérité technique, s'est montré on ne peut plus convivial. Entre chaque morceau, il s'est ainsi adressé à l'audience en relatant détails et anecdotes concernant la composition qui suivait. Et cela dans un français presque parfait!

Le public s'est laissé ensorceler par les folles mélodies du klezmer, cette musique traditionnelle juive super festive. Composé d'une guitariste, d'un batteur, d'un bassiste et d'un accordéoniste, Klezmer Madness a distillé un son slalomant entre jazz, funk et rock. Les musiciens ont été, à quelques reprises, rejoints par DJ Keepalive, chargé de balancer des rythmiques hip-hop ou electro.

L'Usine à Gaz a réservé un véritable triomphe à David Krakauer et à ses acolytes, rappelés pas moins de trois fois. Le sympathique clarinettiste a conclu le spectacle par un solo d'une expressivité inouïe, véhiculant un impact émotionnel sidérant.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!