Play-off de LNA: Davos cueille son 31e sacre et brise la coupe
Actualisé

Play-off de LNADavos cueille son 31e sacre et brise la coupe

Les ZSC Lions ne sont pas parvenu à enrayer la machine grisonne, samedi au Hallenstadion. Vainqueur 0-3, le HCD a fait preuve d'une solidité à toute épreuve. On ne peut pas en dire autant du trophée.

par
Oliver Dufour
Zurich
1 / 8
11.04 Peu de temps après leur victoire, les joueur du HC Davos ont cassé leur coupe de champion de Suisse.

11.04 Peu de temps après leur victoire, les joueur du HC Davos ont cassé leur coupe de champion de Suisse.

dr
dr
dr

Contrairement à la finale de l'an dernier, où des Kloten Flyers à bout de souffle n'avaient quasiment pas eu voix au chapitre et avaient été balayés 4-0 par les Zurich Lions, l'ultime série de ces play-off 2015 a valu son pesant de suspense. Car même si le score de la série – 4-1 en faveur du HC Davos – penche très nettement du côté grison, le duel a été très haut vol et particulièrement équilibré, avec notamment deux Actes terminés au-delà du temps réglementaire. Mais au final, ce sont les Davosiens qui ont tout simplement ajouté ce petit supplément d'émotion et de combativité à leur jeu. Et voilà le club le plus titré du pays avec un nouveau trophée national à son palmarès. Le 31e en tout, le 6e pour son entraîneur, Arno Del Curto, et quelques-uns de ses «monuments».

Dos au mur, les hommes de Marc Crawford, quant à eux, n'avaient d'autre choix que de tout tenter pour «renverser la série», ainsi que l'exhortait la banderole d'un groupe de supporters zurichois. On aurait pu s'attendre à une déferlante offensive de la part des pensionnaires du Hallenstadion. Mais la crainte d'offrir trop d'ouvertures à une formation de la trempe de Davos a incité les Lions à faire preuve de prudence. Une approche qui s'est malgré tout soldée par un échec.

Deux occasions en or pour Davos

C'est surtout dans la première moitié de chacune des deux premières périodes que Zurich s'est procuré ses meilleures occasions. Par Mike Künzle (6e), Mathias Seger en power-play (12e) ou Luca Cunti (24e), notamment, le champion sortant a fait frémir une aréna pleine à craquer. Un tir de Ryan Shannon dévié par Patrick Bärtschi a même terminé sa course dans le dos de Leonardo Genoni (28e), mais le gardien a été bien secondé sur sa ligne par un défenseur.

Mais les deux plus importantes chances d'ouvrir la marque sont venues de crosses grisonnes. Tout d'abord, c'est le vétéran Reto Von Arx et son coéquipier Mauro Jörg qui se sont associés pour rater ensemble la cage vide, après que Lukas Flüeler a complètement raté sa sortie (12e). Et dans le tiers médian, alors que le même Von Arx purgeait les dernières secondes d'une pénalité mineure sur le banc d'infamie, c'est Andres Ambühl qui s'est envolé en contre. Après avoir couché Flüeler, le capitaine davosien a ajusté le poteau, avant que le puck ne rebondisse sur le patin gauche du dernier rempart zurichois, cette fois irréprochable (29e).

Reto Von Arx, évidemment

L'ultime période a commencé de la même façon avec une pression zurichoise plutôt accentuée durant les dix premières minutes. Mais le champion sortant, jusque-là incapable de profiter de cinq périodes de supériorité numérique, a fini par craquer sur un jeu de puissance adverse. Alors qu'il ne restait que 4'' de pénalité à purger à Jonas Siegenthaler, Noah Schneeberger a expédié un missile sur le poteau. Se ruant sur le rebond, c'est Reto Von Arx qui a débloqué la situation (50e). Bien que vieillissant à 38 ans, l'attaquant iconique du HCD a prouvé qu'il était toujours incontournable. Plus ou moins indésirable cette saison dans l'effectif d'Arno Del Curto – il quittera très probablement la Vaillant Arena à l'intersaison –, «RVA» n'aurait sans doute laissé à personne d'autre le soin de lancer Davos sur la voie d'un nouveau sacre. Le 6e pour l'Emmentalois.

De façon presque anecdotique, Dick Axelsson a doublé la mise en contre (57e), avant que Claude-Curdin Paschoud ne scelle le score pour de bon à 5'' de la sirène finale. Mais les Zurichois semblaient déjà presque résignés. Leurs supporters leur ont néanmoins réservé de chaleureux remerciements. Le défenseur Andri Stoffel, qui prend sa retraite à l'issue de cette saison, a aussi été dignement célébré.

Au moment de regagner le vestiaire avec le trophée du champion, les Grisons ont pour leur part réussi à le lâcher et à le briser. Il a échappé des mains de Paul Berri (75 ans), team manager du nouveau champion de Suisse. Pas de quoi altérer l'humeur béate du vestiaire du HCD. Le vase jaune, quant à lui, a encore vécu une soirée difficile après avoir déjà connu plusieurs défaillances par le passé...

Twitter, @Oliver_Dufour

Zurich-Davos 0-3 (0-0 0-0 0-3)

Hallenstadion, 11'200 spectateurs.

Arbitres: Kurmann et Vinnerborg (Suè).

Buts: 50e R. Von Arx (Schneeberger/5c4) 0-1. 57e Axelsson (Du Bois) 0-2. 60e Paschoud (cage vide) 0-3.

Zurich: Flüeler; Stoffel, Bergeron; Blindenbacher, Siegenthaler; Seger, Tallinder; Geering; Keller, Shannon, Nilsson; Künzle, Trachsler, Schäppi; Baltisberger, Malgin, Wick; Bärtschi, Cunti, Bastl; Senteler.

Davos: Genoni; Guerra, Du Bois; Kindschi, Forster; Schneeberger, Paschoud; J. Von Arx; Ambühl, Walser, Paulsson; Hofmann, Lindgren, Axelsson; Sciaroni, R. Von Arx, D. Wieser; Simion, Corvi, Jörg; M. Wieser.

Pénalités: 2x2' contre Zurich. 5x2' contre Davos.

Notes:

Zurich sans Fritsche, Schnyder (blessés), Smith, Boltshauser, Tabacek, Neuenschwander et Schlegel (surnuméraires).

Davos sans Koistinen, Redenbach (blessés), Heldner, Jung, Aeschlimann et Camperchioli (surnuméraires).

Tirs sur le poteau : Ambühl (29e) et Schneeberger (50e).

Zurich retire son gardien de 57'05'' à 58'00'', puis de 58'39'' à 59'55''.

Ton opinion