WEF: Davos exclut Pyongyang à cause de sa bombe
Actualisé

WEFDavos exclut Pyongyang à cause de sa bombe

Les organisateurs du WEF ont justifié leur revirement en invoquant l'essai nucléaire effectué par la Corée du Nord en janvier.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Su-Yong ne pourra finalement pas venir à Davos.

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Su-Yong ne pourra finalement pas venir à Davos.

photo: Kein Anbieter

La Corée du Nord a qualifié de «gravement injuste» la décision du Forum économique mondial de Davos (GR) de retirer son invitation au ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Su-yong. Les organisateurs ont justifié leur revirement en invoquant l'essai nucléaire effectué par Pyongyang en janvier.

Le pays a adressé une lettre à l'organisateur de l'événement qui réunit chaque année des responsables politiques et économiques dans la station grisonne.

Première invitation en 18 ans

«La lettre souligne que le Forum sera tenu pour responsable des conséquences provoquées par cette mesure inamicale», rapporte l'agence de presse officielle KCNA. La délégation nord-coréenne avait pourtant décidé de céder aux «requêtes répétées» des organisateurs, ajoute KCNA.

Philipp Rösler, membre du conseil d'administration du Forum, a expliqué mercredi à Genève qu'une invitation, la première en dix-huit ans, avait été adressée dans le courant de l'année dernière à la Corée du Nord pour janvier 2016. «A l'époque, des signes encourageants et convaincants laissaient penser que la Corée du Nord pourrait saisir là une occasion de dialogue international», a expliqué M. Rösler.

Pas dans l'esprit du Forum

«Mais nous avons vu ce qui s'est produit la semaine dernière, l'essai nucléaire (...) Aussi n'y aura-t-il pas de possibilité de dialogue international dans l'esprit du Forum économique mondial. De ce fait, nous ne maintenons pas notre invitation à la Corée du Nord», s'est-il justifié.

Pyongyang s'est attiré les protestations de la communauté internationale à la suite de son quatrième essai nucléaire en date, effectué le 6 janvier. Le régime nord-coréen affirme avoir testé avec succès une bombe à hydrogène miniaturisée. Cette affirmation a cependant été mise en doute par les Etats-Unis et de nombreux experts nucléaires. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion