Hockey - Finale pour le titre: Davos proche du titre malgré Bell et Campbell
Actualisé

Hockey - Finale pour le titreDavos proche du titre malgré Bell et Campbell

Les deux Ontariens ont pesé dans le 3e match de la finale, mardi soir. Pas assez pour empêcher les Grisons
de gagner (1-0 ap), et de s'approcher d'un 30e titre national.

par
Oliver Dufour
Davos
Un seul but a été marqué dans cette rencontre.

Un seul but a été marqué dans cette rencontre.

La fracture au doigt du Topscorer zurichois Tommi Santala a contraint Anders Eldebrink à brasser ses lignes dans l'acte III. L'entraîneur suédois a lancé Jeff Campbell dans le bain pour la première fois depuis son arrivée au club.

Débarqué de Langenthal avec une licence B pour le début des play-off, le Canadien a été aligné aux côtés de son compatriote Mark Bell et de Michael Liniger.

«Je peux devenir champion de Suisse sans joueur une seule minute», avait plaisanté l'ailier le mois dernier. La seconde partie de sa prédiction ne s'est pas vérifiée, puisqu'il a patiné d'un bout à l'autre de la rencontre. Pour la première partie de son propos, les choses semblent de plus en plus compromises. L'Ontarien n'a pas eu d'autre choix que de s'intégrer et de se montrer rapidement performant. Sans briller outre mesure, il a affiché une attitude déterminée et travailleuse, à la canadienne.

Mark Bell, tantôt Doctor Jekyll, tantôt Mister Hyde au cours de ces play-off pour les Aviateurs, a quant à lui semblé galvanisé par la présence de ce coéquipier au style de jeu si familier. Le No 16 des Flyers n'a pas lésiné sur la débauche d'énergie et a su éviter de répondre aux provocations davosiennes. Le robuste patineur a même eu au bout de sa palette une occasion en or d'ouvrir la marque dans le troisième tiers-temps (47e). Il n'a trouvé que la mitaine du gardien Genoni. C'est finalement en prolongation que le sort du match s'est décidé. La réussite de Marc Wieser a libéré Davos, qui n'est plus qu'à un succès d'un 30e titre.

Pour gagner, il faut marquer

Les soixante minutes réglementaires, vierges de but mais très rythmées, ont surtout permis à Genoni et Rüegger de se mettre en évidence à tour de rôle. Les deux hommes ont été parfaits. Les joueurs des deux équipes se sont quant à eux appliqués à viser le plus souvent à côté des filets. Chose en apparence parfois plus compliquée que de marquer. Le salut davosien est venu de la crosse de Marc Wieser, qui a trompé la vigilance de Rüegger après 1 minute et 4 secondes en prolongation.

Réactions de Jeff Campbell (Kloten): «Je suis bien entendu déçu du résultat», a admis la nouvelle recrue zurichoise, Jeff Campbell. «Nous avons réalisé un tout bon match ce soir et Ronnie (n.d.l.r.: Rüegger) a vraiment bien joué devant les buts.» Le Canadien a été légèrement surpris de la vitesse à laquelle il s’est adapté à sa nouvelle équipe. «C’était un peu plus simple que je ne le pensais avant le match. J’ai appris mardi matin que j’allais remplacer Santala. Mais c’est juste du hockey vous savez», a-t-il relativisé. «C’est vrai que ça bouge un peu plus vite en LNA qu’en LNB, mais le sport se pratique essentiellement de la même manière.» Campbell a même touché le montant du but de Genoni en power-play (48e). «Ca arrive, c’est comme ça. Parfois ça passe, d’autres non. Tu espères simplement que la fois d’après les choses vont dans le bon sens pour toi. A présent, il s’agit de se préparer pour l’acte IV. On verra si je suis encore dans l’alignement ou non. Je n’en sais rien pour l’heure», a conclu l’attaquant de Kloten.

Ton opinion