Triathlon: De bonnes chances, même sans Spirig
Actualisé

TriathlonDe bonnes chances, même sans Spirig

La sélection helvétique croit en ses possibilités de rafler des médailles aux Championnats d'Europe de Kitzbühel.

Nicola Spirig, qui attend son deuxième enfant, ne sera pas présente à Kitzbühel. Elle avait obtenu la médaille d'argent aux JO de Rio, l'an passé.

Nicola Spirig, qui attend son deuxième enfant, ne sera pas présente à Kitzbühel. Elle avait obtenu la médaille d'argent aux JO de Rio, l'an passé.

Keystone

Même sans la quintuple championne d'Europe Nicola Spirig, l'équipe de Suisse de triathlon se rend aux Championnats d'Europe de Kitzbühel avec de bonnes chances de médaille. La sélection helvétique compte sur Andrea Salvisberg, bronzé l'an dernier aux Européens, ainsi que sur Jolanda Annen et Adrien Briffod qui se sont imposés à Cagliari voici deux semaines en Coupe du monde.

Le coach national Steffen Grosse espère des top 6. Les Suisses font d'ailleurs partie des prétendants aux médailles. Pourquoi? Parce que l'année qui suit les Jeux olympiques est bien souvent boudée par les meilleurs mondiaux. Le tenant du titre et septuple champion du monde Javier Gomez ou les frères britanniques Jonathan et Alistair Brownlee vont faire l'impasse. Double champion olympique, Alistair Brownlee se concentre sur la moyenne distance avec l'objectif de courir sur longue distance en 2018.

L'épreuve mixte prévue dimanche - deux hommes et deux femmes - sera intéressante parce qu'elle pourrait bientôt rejoindre le programme olympique. Il s'agira de couvrir 200 m de natation, 5 km de vélo et 1,8 km de course à pied. Salvisberg, Briffod, Annen et Lisa Berger composeront l'équipe nationale.

Deuxième enfant

Nicola Spirig, bientôt de retour à l'entraînement après la naissance de son deuxième enfant, a déjà dit vouloir continuer jusqu'aux Jeux de Tokyo pour décrocher une troisième médaille olympique après l'or à Londres et l'argent à Rio. Elle aura 38 ans dans trois ans pour ce qui seraient ses cinquièmes Olympiades. La probable arrivée de l'épreuve de relais mixte aux Jeux de 2020 incite Spirig à poursuivre sa carrière en voyant la relève qui s'annonce en Suisse.

La Suisse a déjà conquis deux titres mondiaux mixtes. En 2009, sans Spirig mais avec la double championne du monde d'Ironman Daniela Ryf. Un an après, rebelote avec une formation composée de Ryf, Ruedi Wild, Sven Riederer et Nicola Spirig. Médiallée d'argent en 2011 à lausanne, la Suisse n'a plus connu les honneurs du podium depuis. Cela fait même depuis 2014 que la Suisse ne participe pas aux Mondiaux mixtes. Les Mondiaux se déroulent cette année le 16 juillet à Hambourg. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion