Actualisé 29.03.2020 à 19:47

Football

De Jong dévoile une touchante anecdote

Le milieu de terrain néerlandais a révélé qu'Abdelhak Nouri, son ex-coéquipier de l'Ajax tout juste sorti du coma, avait joué un rôle dans son arrivée au Barça.

de
Sport-Center
Frenkie De Jong lors de son arrivée au FC Barcelone, l'été dernier.

Frenkie De Jong lors de son arrivée au FC Barcelone, l'été dernier.

Keystone/Alejandro Garcia

Dans le contexte particulièrement lourd du moment, une nouvelle est venue égayer le monde du football: Abdelhak Nouri (22 ans) est sorti du coma dans lequel il avait été plongé en juillet 2017. Le milieu de terrain marocain, alors considéré comme l'un des prodiges de l'Ajax, avait été victime d'un arrêt cardiaque lors d'un match amical contre le Werder Brême.

Pour fêter la nouvelle, l'émission néerlandaise «De Wereld Draait Door» lui a consacré un numéro spécial, avec Frenkie De Jong, son ancien coéquipier, parmi les invités. Ce dernier a livré une touchante anecdote. Celle-ci remonte à l'été dernier, au moment où De Jong était en pleine réflexion sur son avenir: «J'étais dans le doute. Je suis allé voir «Appie» (ndlr: le surnom de Nouri) et sa mère lui a demandé: «Mon fils, où Frenkie doit-il aller?» Et quand elle a mentionné Barcelone, il a haussé un sourcil. C'était un beau moment.»

Aussi impliqué dans son transfert à l'Ajax

L'international néerlandais, transféré au Barça par la suite, a également expliqué que Nouri l'avait incité à rejoindre l'Ajax Amsterdam plutôt que le PSV Eindhoven lorsqu'ils étaient plus jeunes. «J'avais décidé que je voulais quitter Willem II. «Appie» m'a dit: «Tu dois venir à l'Ajax. On sera alors réunis. Qu'est-ce que tu vas faire au PSV?»»

«Il est réveillé, il dort, il mange, mais il ne sort pas du lit, a confié le frère d'Abdelhak Nouri dans la même émission. Il sait où il est. C'est bien pour lui qu'il soit dans un environnement familier. Nous lui parlons, le prenons dans des conversations et regardons le football avec lui. Nous remarquons qu'il aime ça. Parfois, c'est aussi émotionnel, mais souvent il y a un sourire. C'est bon pour nous.»

De son côté, Frenkie De Jong peine toujours à convaincre en Catalogne, bien qu'il soit régulièrement aligné.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!