Ouganda: De l'alcool frelaté tue 80 consommateurs
Actualisé

OugandaDe l'alcool frelaté tue 80 consommateurs

Au moins 80 personnes sont mortes depuis un mois dans l'ouest de l'Ouganda après avoir consommé de l'alcool frelaté, a-t-on appris de source administrative samedi.

«Je peux confirmer que le nombre de morts s'élève à présent à 80 après avoir bu du &waragi& (alcool artisanal) fabriqué localement», a déclaré Patrick Tusiim, responsable de la santé pour le district de Kabale.

L'alcool incriminé contenait des niveaux très élevés de méthanol, utilisé dans l'industrie comme solvant ou antigel, a-t-il ajouté.

«Waragi» est un terme générique désignant de l'alcool artisanal, fabriqué à partir de manioc, de bananes, de millet ou de sucre de canne selon la région. Dans le cas présent, il s'agissait d'un gin artisanal, une boisson très populaire en Ouganda.

«Nous avons tenté de sensibiliser la population. Les responsables de district ont tenté d'expliquer les dangers de consommer ces alcools mais, pour des raisons inconnues, le message n'est pas passé dans la population», a expliqué le député de la circonscription de Kabale, Wilfred Niwagaba.

La police a saisi cette semaine des centaines de litres d'alcool artisanal dans ce district situé à la frontière avec la République démocratique du Congo. (afp)

Ton opinion