Iran: De l'alcool frelaté tue dix personnes
Actualisé

IranDe l'alcool frelaté tue dix personnes

Dix personnes sont mortes après avoir consommé de l'alcool frelaté à Rasht, dans le nord de l'Iran, a annoncé le commandant de la police locale cité mardi par l'agence Mehr.

«En plus de ces dix personnes, 27 autres sont actuellement hospitalisées dont deux dans un état grave», a ajouté Bahman Amiri Moghadam.En novembre dernier, douze personnes avaient trouvé la mort après avoir consommé de l'alcool frelaté à Bandar Abbas, ville portuaire du sud de l'Iran.Ce n'est pas la première fois que ce genre d'incident se produit en Iran, où la production et la consommation d'alcool sont totalement interdites sauf pour les minorités chrétiennes reconnues, comme la minorité arménienne. Celle-ci est autorisée à produire et consommer de l'alcool, dans la discrétion pour ne pas offenser les musulmans.En avril 2007, 10 personnes sont mortes après avoir bu de l'alcool de fabrication artisanale dans la ville sainte de Qom, au sud de Téhéran.En mai 2006, 15 personnes avaient succombé pour les mêmes raisons à Sirjan (sud), de même que 22 personnes en juin 2004 à Shiraz (sud).La production, la vente ou la consommation d'alcool sont passibles de prison ou de coups de fouets en Iran, mais cela n'empêche pas la contrebande.L'alcool fait maison est beaucoup moins cher, mais les bouilleurs de cru utilisent parfois des produits chimiques dangereux pour la santé.

Ton opinion