De l'encre dans le lait
Actualisé

De l'encre dans le lait

Des boissons ont été contaminées par des substances chimiques contenues dans leur emballage, révèle l'émission «A bon entendeur» («ABE») de la TSR.

Six échantillons sur 42 testés par «ABE» présentent des traces d'isopropylthioxantone (ITX), un additif utilisé pour fixer l'encre des emballages. C'est la même substance qui avait contaminé des emballages de lait pour bébés à la fin de l'an dernier en Italie. Les fabricants ont expliqué qu'il s'agissait de produits conditionnés en 2005 et que leurs nouveaux emballages étaient sans ITX.

Les contaminations concernent des produits très consommés, surtout du lait et des jus de fruit. «Au moins deux produits contiennent des quantités d'ITX élevées. Il est clair que cette substance est indésirable dans un produit alimentaire», a déclaré lors de l'émission Patrick Edder, adjoint du chimiste cantonal genevois. Il n'y a pas de risque important pour la santé, mais on ne connaît que très peu de chose sur les effets à long terme de cette substance sur la santé, a précisé M. Edder. Selon lui, il est étonnant de trouver des produits contaminés sur le marché. Lorsque le scandale a éclaté en Italie, le fabricant Tetrapack a promis qu'il n'y aurait plus d'ITX dans les emballages d'ici à janvier 2006. En Suisse, les cantons de Vaud, de Zurich et de Saint-Gall ont effectué des analyses pour vérifier si les fabricants présents sur le marché suisse – essentiellement Tetrapack et Elopak – respectaient cet engagement.

Dans le canton de Vaud, aucun nouvel emballage ne présentait d'ITX, selon le chimiste cantonal adjoint, Alain Etournaud. Pour confirmer ces résultats, une campagne de contrôle sera effectuée cet automne par le laboratoire cantonal pour les cantons de Neuchâtel, de Genève et de Vaud.

(ats)

Ton opinion