Cyclisme: De l'EPO à la politique
Actualisé

CyclismeDe l'EPO à la politique

Le Colombien Jarlinson Pantano, ancien de l'équipe suisse IAM et retraité des pelotons après un contrôle positif, est candidat à un poste à responsabilité dans sa ville de Cali.

par
Sport-Center/rca
Jarlinson Pantano, lorsqu'il évoluait sous des couleurs suisses.

Jarlinson Pantano, lorsqu'il évoluait sous des couleurs suisses.

Keystone/Alexandra wey

En avril dernier, le coureur de l'équipe Trek a été suspendu à titre provisoire, à la suite d'un contrôle positif à l'EPO réalisé hors compétition quelques mois auparavant. Dans la foulée, le cycliste colombien prenait sa retraite alors qu'il avait à peine la trentaine, non sans contester les résultats des tests.

«Je suis innocent. Je n'ai pas pris la parole car mon avocat me l'a déconseillé mais j'ai la conscience tranquille, je n'ai rien fait de mal. Se défendre, cela coûte beaucoup d'argent. Je ne veux pas gâcher le patrimoine de ma famille pour qu'ils m'innocentent dans deux ou trois ans», s'était-il justifié à l'époque…

Soutenu par Bernal et Urán

S'il n'a pas voulu être jugé par l'Union cycliste internationale, l'ancien grimpeur de la formation genevoise IAM Cycling n'a en revanche pas peur du verdict des urnes! Ces derniers jours, il a annoncé sa candidature sous la bannière du «Parti de l'Unité» à un poste dans l'administration de la ville de Cali, la troisième plus grande agglomération du pays, derrière Bogota et Medellin.

Sur ses réseaux sociaux, l'ex-pro s'est engagé, notamment, «à créer davantage de possibilités de loisirs et de sport, ainsi que des pistes cyclables dans sa ville». Il a très rapidement reçu le soutien de deux anciens collègues, Egan Bernal et Rigoberto Urán. L'histoire ne dit pas encore si cette candidature peut doper l'économie locale.

Pendant ce temps, son compatriote...

Le Colombien Nairo Quintana, monté trois fois sur le podium du Tour de France, a assuré mercredi qu'il participerait à l'édition 2020 au sein de sa nouvelle équipe, Arkea-Samsic.

«Je veux vous dire tranquillement que nous allons faire le Tour de France», a dit le cycliste de 29 ans à Bogota lors d'une conférence de presse.

Fin août début septembre, Quintana avait quitté l'équipe Movistar pour intégrer les rangs d'Arkea-Samsic à partir de 2020, ce qui a suscité des doutes quant à sa participation à la «Grande Boucle», où il s'est classé 2e en 2013 et 2015, et 3e en 2016.

Arkea-Samsic fait partie de la catégorie professionnelle continentale, un cran en-dessous de l'élite, et a besoin d'invitations pour participer aux plus grandes compétitions.

Ton opinion