Actualisé

Les films attendus en 2011De la 3D à gogo pour bien commencer 2011

Petite sélection parmi les films les plus attendus d'ici Pâques 2011. A vos agendas!

par
Fred Ferrari

Maintenant qu'Hollywood a réussi à imposer la 3D au reste du monde, il faut bien rentabiliser les équipements. C'est donc à une pluie de films en relief que nous allons assister. Avec notamment le très attendu «Tron Legacy» (le 9 février), la suite du cultissime «Tron».

Annoncé comme un mariage entre «Metropolis», «Matrix» et Daft Punk, le film de Joseph Kosinski (censé reléguer «Avatar» au rang de prototype) nous plongera au cœur d'un ordinateur, forcément bien différent de ceux d'il y a 29 ans.

Super héros tout vert

Mais c'est avec «The Green Hornet», adapté de la série télé, que la 3D démarrera le 12 janvier. Le principal défi de ce film de super-héros réside en l'identité de son réalisateur, Michel Gondry, qui peut être aussi enchanteur qu'irritant.

Jack Black jouera, lui, le géant au pays des lilliputiens dans «Les Voyages de Gulliver» (le 23 février), adaptation du roman de Jonathan Swift par un Rob Letterman qui n'avait jusque là dirigé que des films d'animation «Monstres contre Aliens» et «Gang de requins»).

Envolez-vous vers Rio

Au rayon animation justement, support idéal de la 3D, Carlos Saldanha («L'Âge de glace») racontera l'odyssée de Blu, un perroquet qui s'envole en direction du Brésil avec sa dulcinée. «Rio», que ça s'appelle (sortie le 13 avril).

«Yogi l'ours», mélange de prises de vue réelles et d'images numériques, tentera de sauver son casse-croûte le 9 février.

Mais la meilleure surprise pourrait venir de «Gnomeo & Juliet» (16 février) qui revisite le classique de Shakespeare, mais au pays des nains de jardin!

Titeuf en 3D

Quoi? Nadia fête son anniveraire et Titeuf n'est pas invité? Mais ce n'est pas le moindre des déboires qui attendent notre garnement national. Qui va se réfugier dans un univers imaginaire peuplé de cow-boys, de sosie de Johnny Hallyday, et de l'incontournable Grand Mugul...

Le 6 avril prochain, Titeuf fait d'une pierre deux coups: il s'anime sur grand écran, et en 3D. C'est papa Zep qui a tout organiser. Merci Philippe Chappuis.

La France retient son souffle

Dany Boon réitèrera-t-il le carton des «Ch'tits» avec «Rien à déclarer» (2 février), la guéguerre entre un douanier français et son homologue belge? Dominique Farrugia le concurrencera avec «Le marquis» (9 mars) qui acoquinera Franck Dubosc et Richard Berry. Cédric Klapish, lui, confrontera un trader sans pitié (Gilles Lellouche) à sa femme de ménage (Karin Viard) dans «Ma part du gâteau» (16 mars). «Largo Winch 2» (16 février), nous plongera en pleine jungle birmane. Et «Poupoupidou» (26 janvier) apportera une touche de glamour avec l'enquête d'un auteur de polars sur la mort d'une sosie de Marilyn.

Matt damon: trois films en trois mois

Le comédien surfe sur des valeurs sûres. Après «Invictus», l'acteur retrouve Clint Eastwood dans «Au-delà» (19 janvier). Il y joue un type capable de communiquer avec les morts, ce qui n'est pas un cadeau. Pour sa première collaboration avec Joel et Ethan Cohen dans le western «True Grit» (23 février), Matt sera un Texas Ranger aux trousses d'un salaud en compagnie du sherif Jeff Bridges. Et avec «L'agence» (23 mars), le comédien reste en terrain connu, puisque le réalisateur de cette comédie romantique, George Nolfi, était scénariste de «Ocean's Eleven» et «La vengeance dans la peau»

Le sacre d'un grand acteur?

Avec 6 nominations aux Golden Globes, anti-chambre des Oscars, «Le discours d'un roi» (2 février) semble bien parti pour tout rafler (malgré la concurrence de «The fighter» de David O'Russel, sortie le 9 mars). Le film de Tom Hooper, qui pourrait enfin valoir un Oscar à Colin Firth, narre l'histoire vraie du roi George VI, contraint de succéder à son frère. Problème: il bégaie dès qu'il s'agit de prendre la parole en public.

Grâce et provoc pour Natalie Portman

La comédienne en a bavé pour «Black Swan» (sortie le 9 février), qui met en scène la rivalité entre deux danseuses étoiles. Le réalisateur Darren Aronofsky a déclaré avoir filmé la danse comme il avait filmé le catch dans «The Wrestler». En tout cas, le baiser que Natalie y échange avec Mila Kunis a fait beaucoup parlé de lui. Dans un autre registre, «Sex friend» (16 février) la verra coucher avec son meilleur ami (Ashton Kutcher). Jusqu'à ce que l'amour s'en mêle. Une comédie signée Ivan Reitman, papa de Jason.

Dans l'intimité d'une super star

Sept ans après «Lost in Translation», quatre après «Marie Antoinette», Sofia, fille de Francis Ford Coppola et cousine de Nicolas, nous propose une déambulation sur les pas d'une star de cinéma (Stephen Dorff) sous influence, trompant l'ennui des chambres d'hôtel impersonnelles avec une ribambelle de filles, de fêtes et de Ferraris. Avec «Somewhere», Lion d'or à Venise, Sofia Coppola retrouvera-t-elle le charme aérien de ses précédents films? Réponse le 5 janvier déjà.

Nicolas Cage roule pour la sorcellerie

Décidément, avec «L'apprenti sorcier», Nicolas Cage s'est pris de passion pour les grimoires et autres formules magiques. Le 12 janvier, dans «Le Dernier des Templiers», il rempile en escortant une sorcière soupçonnée d'avoir répandu la Peste Noire dans toute l'Europe. Le réalisateur, Dominique Sena, avait déjà dirigé le comédien dans «60 secondes chrono». Car les voitures sont l'autre passion de Cage, qu'il assouvira dans «Hell Driver» de Patrick Lussier (le 23 mars et en 3D), en appuyant à fond sur le champignon pour se venger du kidnapping de sa fille.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!