Actualisé 15.02.2011 à 06:59

Cours de survieDe la drogue et du porno pour les mineurs chiliens

Les secours n'ont pas envoyé que des denrées de première nécessité aux 33 mineurs bloqués à San Josè pendant 69 jours.

de
atk

Comment faire pour passer 70 jours à 800 mètres sous terre sans craquer? Dans son dernier livre «Los 33», Jonathan Franklin, un reporter du «New York Times», explique les secrets de survie des 33 mineurs chiliens. Ces derniers étaient restés coincés dans une mine de San Josè plus de deux mois en 2010 avant d'être sauvés. Leur odyssée avait été suivie par le monde entier.

Des posters porno et du cannabis

D'après le journaliste, qui aurait eu un «accès exclusif» aux révélations des 33 selon le «Daily Mail», «les ressources d'un homme commun n'auraient pas suffi pour résister». C'est pour cette raison et pour rendre leur emprisonnement plus supportable en attendant les secours, que de la marijuana leur était envoyée par le biais des lettres familiales. Même si d'après les dires du rédacteur, ces petites quantités «créaient plus de tension que de soulagement».

Le reporter explique qu'une autre solution avait été pensée pour tenir haut le moral des mineurs. Elle consistait en l'envoi d'une poupée gonflable. Mais elle avait été refusée par le psychologue. Il craignait que le partage de la femme en latex ne suscite de la jalousie chez les hommes. Ces derniers avaient finalement eu droit à des posters de pin-up.

Autorisation refusée

L'ouvrage revient également sur l'autorisation refusée au président chilien Sebastian Pinera de descendre sous terre pour embrasser les mineurs le jour de leur sortie. Car la première dame chilienne n'aurait pas autorisé son mari à s'y rendre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!